Accueil » Tests HighTech » TEST – Inateck Baie d’accueil USB3 FD2005 – 2 baies – Fonction clonage direct
Adaptateurs Périphériques Tests HighTech

TEST – Inateck Baie d’accueil USB3 FD2005 – 2 baies – Fonction clonage direct

C’est un produit un peu particulier mais très intéressant sur lequel nous vous donnons aujourd’hui nos mesures et nos impressions. Un duplicateur de disques durs de la marque Inateck qui fait également office d’adaptateur USB 3.0 pour monter un ou deux disques durs (ou ssd, pourvu qu’il soit en sata et quel qu’est sa taille : 2,5″ ou 3,5″) sur un ordinateur. Que vaut-il réellement en clonage ? La fonction d’adaptateur USB3 est-elle pratique ? Les vitesses sont-elles à la hauteur des espérances ? Autant de questions auxquelles nous avons voulu répondre, alors bonne lecture.

UNBOXING

C’est dans un packaging très sobre et simple que Inateck fournit son cloneur. Un peu comme la marque Aukey que nous testons régulièrement, ce dernier est eco-friendly, sans fioriture, avec juste le dessin du cloneur en blanc, rien de plus.

Une fois ouvert, nous retrouvons d’un côté le cloneur sous une protection plastique dure moulée, et de l’autre l’adaptateur secteur, le câble USB3 et la notice d’utilisation multilingue (avec une traduction pas parfaite parfaite mais très compréhensible). Simple et efficace !

DESIGN

Le cloneur est tout noir, avec un design anguleux, un peu dans le style de certains boitiers d’ordinateurs gamer.

Sur la face avant, nous trouvons donc la marque inscrite en petit, l’unique bouton qui sert pour le clonage hors ligne, une large led de chaque côté (sur une partie biseautée) indiquant la présence d’un disque dans la baie du côté correspondant, et 5 led sur la tranche supérieure qui permettent d’être visibles de face comme depuis le dessus. La première led indique le statut d’alimentation du cloneur et les 4 dernières de l’avancée du clonage (25, 50, 75 et 100%).

Les faces latérales ne présentent rien hormis quelques trous d’aération.

La face arrière intègre le port d’alimentation, le bouton d’allumage On/Off et la prise USB3.0 dans sa version Type B.

Enfin la face du dessus présente les 2 baies 3,5″ Sata (compatibles Sata 1, 2 et 3) avec pour chacune une petite trappe permettant de la réduire au format 2,5″. A l’arrière de ces 2 trappes, une lettre (A ou B) est gravée pour les repérer.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

 Nom du produit : USB3.0 Dual SATA HDD Docking Station with Offline Clone Function

Référence du produit : Inateck FD2005

Poids : 294 grammes

Taille de disques : 2.5”/3.5” ; SATA I/II/III ; HDD/SSD

Interface : USB3.0 jusqu’à 5Gbps, rétro-compatible USB2.0, USB1.0

Matière : Plastique ABS

Hot Plug, Plug & Play (pas besoin de drivers)

Dimensions : 158mm × 100mm × 68mm

Températures de fonctionnement: stockage : entre -20 et 70 ° C; en fonctionnement : entre 5 et 40 ° C

Systèmes d’exploitation supportés : Windows XP/7/8/8.1/10, Mac OS 9.0 et supérieur

PRISE EN MAIN / AU QUOTIDIEN

Avec son unique bouton de fonction et ses 4 led d’information sur l’avancement de la duplication de disque, difficile de se tromper !

~ En mode USB3 (donc connecté à un ordinateur), le boitier sert d’adaptateur Sata/USB3 et permet de monter dans le système d’exploitation de l’ordinateur raccordé le ou les disque(s) dur(s) qui seraient insérés. Cela fonctionne que le disque soit connecté dans la baie A comme dans la baie B, et si 2 disques sont connectés, alors l’ordinateur les reconnaitra distinctement.

Nous n’avons rencontré aucun problème de compatibilité ou de stabilité dans ce mode, tous les transferts ont fonctionné à haute vitesse dans n’importe quel sens de copie / déplacement ou suppression / création …

~En mode duplication, le câble USB3 doit impérativement être débranché du cloneur (en tout cas non raccordé à un ordinateur). Pour faire simple, Inateck a distingué les 2 baies en les nommant : A à gauche et B à droite. Comme la logique le laisse supposer, le boitier duplique le disque de la baie A (source) vers la baie B (cible). Pour cela, il suffit “d’amorcer” la duplication en restant appuyé 3 secondes sur le bouton puis de le relâcher et de ré-appuyer une seconde fois, cette procédure permet d’éviter une malencontreuse mauvaise manipulation.

Une fois lancée, il n’y a plus qu’à suivre l’état d’avancement à l’aide des 4 led qui représentent chacune un quart de tâche effectuée : quand la 4e est allumée, c’est terminé !

Inateck précise tout de même que le disque cible (inséré dans la baie B) doit avoir une taille au moins égale à celle du disque source (inséré dans la baie A).

Même constat ici, tout a parfaitement fonctionné, rapidement et de manière totalement autonome.

Tous les disques que nous y avons insérés ont été reconnus, que ce soit pour le clonage ou un montage dans le système d’exploitation : 2,5″, 3,5″, HDD, SSD : aucun problème de compatibilité à l’horizon.

Difficile de trouver à redire ! Mais puisque nous sommes pointilleux chez MrHighTech, nous trouvons qu’il aurait été bien de rappeler simplement sur l’appareil le sens de clonage (de baie A vers baie B) comme le font plusieurs concurrents ainsi qu’un rappel succinct de la procédure de duplication car il est rare que nous gardions sous le coude les notices.

Petit point positif, la lecture des informations des disques via le logiciel CrystalDiskInfo est supportée avec le cloneur pour chacun des disques insérés.

PERFORMANCES

Nous avons voulu vérifier les vitesses annoncées par le constructeur, à savoir le transfert à 5 Gpb/s (USB3.0), la norme Sata III intégrée pour connecter les disques supportant le 6 Gpb/s.

Pour les tests, nous avons utilisé un ordinateur portable puissant (Intel Core I7 4710MQ, 16 Go DDR) équipé de 3 SSD (2 Samsung 840 Evo Msata et 1 Samsung 840 Pro Sata) montés en raid0 sur lequel le cloneur était connecté en USB3. Toutes ces précisions pour dire que les vitesses mesurées ne sont pas limitées par les performances de l’ordinateur.

De plus, nous avons utilisé 3 SSD : 1 Crucial MX100 de 256 Go et 2 Samsung MZ7PD256HAFV de 256 Go (équivalents à des 840 Pro) pour relever les vitesses maximums que peut assurer le cloneur. Les résultats peuvent donc varier avec d’autres disques et les vitesses seront forcément réduites en utilisant des disques durs HDD (en 2,5 » ou 3,5 »).

  • Mode duplication

Nous avons réalisé 2 tests de clonage :

Le premier consistait à dupliquer l’installation Windows avec des logiciels et des fichiers d’un SSD (un Crucial MX100 256 Go) vers un second SSD (Samsung MZ7PD256HAFV 256 Go) pour un total de 200 Go utilisé, cela a pris 14 min 30, soit 235,4 Mo/s.

NB : Suite au clonage, lors du démarrage de l’ordinateur avec le « nouveau » SSD, Windows a rencontré un problème, mais un redémarrage (avec une opération de reconstruction sans doute) a permis de tout remettre dans l’ordre, en passant, cette opération a ajouté 8 Go aux 200 Go déjà utilisés. Ce « problème » est peut-être lié à une taille de partition qui n’était pas tout à fait identique entre les disques (le MX100 ayant quelques centaines de Mo de moins que le MZ7).

Le second test était similaire mais en clonant cette fois-ci 2 SSD identiques (Samsung MZ7PD256HAFV de 256 Go), toujours avec une installation de Windows avec des logiciels et fichiers pour un total de 208 Go utilisés, cette opération a pris 9 min 04, soit 391,53 Mo/s.

Nous pouvons constater une copie à près de 400 Mo/s, c’est une vitesse honorable qui permet une duplication rapide.

NB : Cette fois, l’échange de SSD n’a eu aucun incident sur le système d’exploitation qui n’y a vu que feu.

A titre de comparaison, nous avons voulu réaliser des copies en USB3 de 2 façons différentes :

– La première en copiant/collant l’intégralité du disque C (bon ok la manipulation n’est pas des plus efficaces) qui a pris 1h08 pour 192 Go (558 000 fichiers environ) soit une moyenne de 54,5 Mo/s.

– La seconde en passant par un logiciel spécialisé dans la gestion de partitions (MiniTool Partition Wizard), l’opération clonage a copié 1 partition sur les 3 existantes pour un total de 192 Go en 38 min 06, soit une moyenne de 86 Mo/s.

Bien évidemment, nous vous déconseillons de passer par ces 2 dernières méthodes pour cloner un disque sachant que l’on dispose d’un très bon duplicateur simple d’utilisation.

  • Mode USB 3.0

Nous avons effectué des transferts de 6 fichiers vidéo pour une taille globale de 50,2 Go avec 1 puis 2 disques SSD simultanément depuis et vers l’ordinateur connecté en USB3.0.

Ci-dessous la vitesse de transfert de la baie A vers le SSD de l’ordinateur, les 50,2 Go ont été transférés en 2 min 26, soit une vitesse moyenne de 352,1 Mo/s.

Ci-dessous la vitesse de transfert du SSD de l’ordinateur vers la baie A, l’opération s’est déroulée en 3 min 14, soit une vitesse moyenne de 265 Mo/s.

Ci-dessous la vitesse de transfert de la baie B vers le SSD de l’ordinateur, les 50,2 Go ont été transférés en 2 min 27, soit une vitesse moyenne de 347,7 Mo/s.

Ci-dessous la vitesse de transfert du SSD de l’ordinateur vers la baie B, l’opération s’est déroulée en 3 min 15, soit une vitesse moyenne de 263,6 Mo/s.

Ci-dessous la vitesse de transfert de la baie A vers la baie B, les 50,2 Go ont été transférés en 4 min 11, soit une vitesse moyenne de 204,8 Mo/s.

Ci-dessous la vitesse de transfert de la baie B vers la baie A, les 50,2 Go ont été transférés en 4 min 13, soit une vitesse moyenne de 203,2 Mo/s.

Ci-dessous la vitesse de transferts simultanés des baies A et B vers le SSD de l’ordinateur, les 2 x 50,2 Go ont été transférés en 3 min 57, soit une vitesse moyenne cumulée de 433,8 Mo/s. NB : les fichiers transférés étaient les mêmes pour chaque disque (mais renommés pour éviter les doublons), et le résultat est légèrement faussé suite au laps de temps de quelques secondes qu’il a fallu pour lancer la deuxième copie.

Ci-dessous la vitesse de transferts simultanés du SSD de l’ordinateur vers les baies A et B, les 2 x 50,2 Go ont été transférés en 4 min 02, soit une vitesse moyenne cumulée de 424,8 Mo/s. NB : les fichiers transférés étaient les mêmes pour chaque disque (mais renommés pour éviter les doublons), et le résultat est légèrement faussé suite au laps de temps de quelques secondes qu’il a fallu pour lancer la deuxième copie.

Nous pouvons donc conclure sur les performances avec des vitesses moyennes en USB3 (toujours avec des SSD dans l’optique d’obtenir les meilleurs résultats) :

Environ 350 Mo/s de moyenne de cloneur à PC (copie de 1 disque)

Environ 265 Mo/s de moyenne de PC à cloneur (copie sur 1 disque)

Environ 204 Mo/s de moyenne de cloneur à cloneur (copie de baie à baie)

Environ 430 Mo/s de moyenne entre le PC et le cloneur pour un transfert simultané vers ou depuis les 2 disques.

CONCLUSION

Au final, ce duplicateur est une bonne surprise, les débits sont rapides que ce soit en clonage ou simplement en USB. Et il est toujours pratique de pouvoir connecter facilement et rapidement des disques durs qui trainent par-ci par-là.

Pour un prix compris entre 30 € et 40 €, ce qui reste dans la moyenne de cette catégorie de produits, nous avons à faire à un produit qui remplit avec brio ce pour quoi il est vendu et qui rendra service à coup sûr.

Inateck Cloneur 2 baies USB3 DF2005

8.9

Design

8.5/10

Simplicité

9.0/10

Vitesses

9.0/10

Rapport qualité/prix

9.0/10

Ce que l\'on aime :

  • Simple d'utilisation
  • Vitesses de clonage et de transfert avec l'ordinateur très rapides
  • Rapport qualité-prix correct
  • Pratique pour brancher des disques rapidement à son ordinateur

Ce que l\'on aime moins :

  • Peut-être un peu plus de "signalétique" dans le design (de simples pictogrammes) pour se rappeler le fonctionnement sans notice

À Propos de l'auteur

Gael

Passionné d'informatique et par tout ce qui touche aux nouvelles technologies, je suis l'actualité au plus près et j'aime voir comment toutes ces évolutions ont permis de complètement révolutionner et simplifier notre mode de vie.

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Suivez nous ! Concours – Tests …

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez concrétiser votre projet d’application mobile et devenir le prochain Mark Zuckerberg (sans la case prison), contactez l’équipe de Squirrel !

Découvrez Photobee.fr

Votre imprimante de poche : Photobee.fr ! REMISE 15 € avec le code “BEESPECIAL” !

Découvrez Demooz :

Testez vos produits high-tech gratuitement :

Découvrez Synology

Publicité

Publicité :