Accueil » Tests HighTech » Gigaset GS270+ : Test complet du smartphone milieu de gamme

Gigaset GS270+ : Test complet du smartphone milieu de gamme

Gigaset GS270 Plus

Après avoir testé le Echo Horizon, et le Alcatel 3V,  c’est au tour d’un autre smartphone de passer à la rédaction : le Gigaset GS270+. Fiche technique correcte, grosse batterie et prix relativement contenu, voyons un peu ce que la marque allemande a à offrir avec ce modèle orienté milieu de gamme.

Unboxing du Gigaset GS270+

Gigaset ne fait pas exception à la tendance et c’est dans un packaging des plus traditionnels que nous pouvons retrouver le Gigaset GS270+.

L’emballage du Gigaset GS270+ est blanc et orange avec à l’avant la photo du téléphone, la marque et le modèle et à l’arrière les principales caractéristiques.

Une fois ouvert, nous retrouvons le smartphone, son chargeur (2A), un câble USB charge/data, des écouteurs Jack et une coque de protection en silicone, ce qui est plutôt sympa (elle est vendue seule au prix de 9,99€ sur le site du constructeur).

Gigaset GS270 Plus

Design du smartphone Gigaset

Le smartphone du test est la version PLUS de couleur grise.

Autant le dire tout de suite, nous avons vu mieux en matière de design, mais pourtant il nous laisse une bonne impression. Si la coque arrière est en plastique dont le revêtement essaie d’imiter le métal, cette dernière reste plutôt réussie et sa prise en main ne pose aucun problème, d’ailleurs, entre la couleur et la matière, il est assez peu enclin aux traces de doigts. Cette face arbore en haut à gauche l’objectif de l’appareil photo et le flash juste en dessous, mais aussi le capteur d’empreintes digitales centré vers le haut et le haut-parleur à l’opposé.

La face avant comprend l’écran de 5,2 pouces (en full HD et de technologie IPS) ainsi que les 3 boutons de navigation Android tout en bas, ces derniers sont sensitifs et non intégrés dans l’interface (dalle LCD), ce qui a l’avantage de ne pas occuper d’espace sur l’espace d’affichage, en revanche, ils ne sont pas rétroéclairés, mais « imprimés » et ne peuvent donc pas devenir invisibles afin de laisser une dalle noire immaculée ! Le GS270+ étant un milieu de gamme, et dans l’idée de conserver un prix contenu, nous ne trouvons pas d’écran borderless, les bandes hautes et basses sont tout de même conséquentes et les latérales même si elles ne choquent pas doivent faire à vue de nez 5 petits mm, de chaque côté, on a vu mieux, mais à l’usage cela n’est pas trop dérangeant.

 Au niveau des tranches, celle du dessous propose le trou du micro et la prise USB Micro (légèrement déportée sur la droite, ce qui peut poser problème avec certains supports qui justement laissent la partie centrale accessible pour la recharge et maintienne le téléphone à l’endroit de la prise de ce GS270+).

La tranche supérieure dispose de la prise audio Jack (merci Gigaset de l’avoir conservé, mais en même temps, pas de prise USB type C ici), sur la droite se trouvent les boutons d’allumage/veille et volumes et sur la gauche le tiroir sim (1 nano sim + MicroSD ou 2 nano sim).

Caractéristiques du smartphone

Voici les spécifications que propose Gigaset pour son Gigaset GS270+ :

Processeur Octo Core 1,5 Ghz Mediatek MTK-6750T
Android™ 7.0
Ecran 5,2″ (11,6 x 6,5 cm soit 13,3cm de diagonale)
Bords incurvés 2,5D, verre traité anti rayures et anti tâches
Définition de l’écran : Full HD (1920×1080)
Résolution de l’écran : 424 PPI
Technologie de l’écran IPS Incell, 16,7 millions de couleurs, contrast : 1000:1, luminosité : 450 cd/m²
Capteur d’empreintes digitales multi fonctions (5 empreintes digitales différentes peuvent être enregistrées)
Fonctions du capteur d’empreintes digitales : Déverrouillage du téléphone, Accepter un appel entrant, Désactiver l’alarme, Lancer l’appareil photo et prendre une photo, scroller dans les menus de navigation ou dans un navigateur
Mémoire vive : 3 Go de RAM LPDDR3
Stockage : 32 Go de mémoire interne eMMC
Wifi : IEEE 802.11 a/b/g/n 2.4G and 5G
Bluetooth V4.0
Radio FM
Port Micro-SD : oui, jusqu’à 128 Go (possibilité de coupler le stockage Micro-SD avec la mémoire interne)
Appareil photo arrière 13 MP avec autofocus, objectif à 5 lentilles, ouverture: f2.2, flash LED, enregistrement vidéo jusqu’à 1080p, vidéo Slow motion (1:2 ou 1:4)
Appareil photo avant 5 MP avec focus fixe
Modes Photo Beauté, Panorama, Multi couleurs, Déclenchement par geste
PiP (Picture in Picture) intégration instantanée d’un selfie dans la photo principale
Batterie Lithium Polymère 5000 mAh 3,8V avec charge rapide
Autonomie en veille : jusqu’à 850H (2G) /708h (3G/4G) avec 1 carte SIM
Autonomie en veille : (2 cartes SIM) jusqu’à 607h
Autonomie en conversation : 47h (2G) /26h (3G/4G)
Autonomie en lecture de musique : jusqu’à 110h
Autonomie en lecture vidéo : jusqu’à 18h
USB On The Go (OTG) : reconnaissance de périphériques USB et fonction Power bank
Connexion data 4G LTE Cat 6 (jusqu’à 300 Mbit/s)
Voice over LTe (VoLTE)et Voice over Wifi (VoWIFI)
Double SIM : emplacement pour 2 Nano SIM ou 1 Nano SIM + 1 carte micro SD
LED de notification
Capteurs intégrés : gravité, proximité, luminosité (pour réglage automatique de la luminosité de l’écran)
Réseaux supportés : UMTS/3G: 900, 2100 MHz, FDD/LTE/4G: 800, 900, 1800, 2100, 2600 MHz
Port MicroUSB, norme USB 2.0
GPS : A-GPS, GPS, WiFi, Cellulaire, Glonass
Coloris Anthracite
Chargeur 5V 2A Quick charge
Temps de charge : environ 4 heures
Taille / Dimensions : 149,5 mm (H), 74 mm (L), 8,95 mm (E)
Poids : 160 g
Livré avec une coque de protection

Contenu de l’emballage : 1x Gigaset GS270 plus, 1x chargeur, 1x épingle d’éjection tiroir SIM, 1x câble Micro USB (charge + data), 1x paire d’écouteur, 1x coque de protection

Prise en main / Au quotidien

A l’usage, ce Gigaset GS270 Plus est agréable. L’écran de 5,2 pouces est plutôt bon, mais nous avons trouvé qu’il tirait un peu sur le bleu pour un rendu assez froid. Cela ne pose pas de problème en soi, mais les pointilleux de la photo devront en tenir compte lors de leurs prises de vues.

Pour y pallier, Gigaset propose dans les réglages d’affichage une option Miravision qui permet de régler l’écran selon notre convenance : contraste (et contraste dynamique), saturation, luminosité, netteté, température, tout y est. Et le gros plus de ce modèle : une définition FullHD, soit 1920×1080 pixels, là où la plupart des concurrents proposent simplement du HD 720p.

Alors même si la réalité virtuelle ne sera pas des plus confortables (surtout avec le « petit » écran de 5,2pouces), c’est toujours bon à prendre.

L’atout principal de ce smartphone reste aussi sa capacité de batterie conséquente : 5000mAh, c’est 1,5 fois plus que la moyenne ! Avec tout ça nous sommes en droit de nous demander si l’autonomie est à la hauteur ! Et bien il y a du bien et du moins bien, nous y reviendrons bien plus en détail dans la partie Autonomie, mais pour faire court c’est plutôt pas mal sous condition qu’on laisse le temps à la batterie de se « roder » un peu. En effet, il nous aura fallu environ 3 semaines d’utilisation (normales) pour que l’autonomie atteigne une durée convenable (nous sommes passé de 6h environ à 8h environ de Screen On Time sur 2-3 jours d’utilisation normale/légère).

Pour sa part le capteur d’empreinte digitale fonctionne assez bien en répondant assez vite et se trompant rarement, un petit tour dans le menu associé permet d’associer à la reconnaissance une seconde méthode de verrouillage pour plus de sécurité (schéma, code ou mot de passe).

Gigaset GS270 Plus

De plus, une fois le tel déverrouillé, il est possible par appui (trop) long de lancer une seconde action (quelques possibilités sont proposées), dans notre cas l’appareil photo, une autre fonctionnalité permet en glissant le doigt dessus de scroller dans les pages et les menus, l’idée est bonne mais cela est un peu gâché par le manque de fluidité et de précision de cette fonction.

Niveau audio, le haut-parleur se situe à l’arrière, avec les avantages et inconvénients liés à ce choix. Le son nous a paru correct pour du visionnage de vidéo en ligne, mais ne vous attendez pas à remplacer votre home cinema.

Petit ajout du constructeur qui fait plaisir et rappellera le bon vieux temps aux possesseurs « d’antiquités » avant Android : la possibilité d’éteindre et de rallumer le téléphone à une heure choisie (un arrêt et un démarrage selon l’heure de son choix) avec une répétition possible pour chaque jour de la semaine. Cela fait longtemps que nous n’avions pas revu cette fonctionnalité et elle ravira ceux qui souhaitent éteindre leur smartphone la nuit, mais que ce dernier les réveille quand même le matin, pour cela il faudra juste prévoir de programmer l’allumage du tel une ou deux minutes avant l’heure de l’horloge, histoire d’être certain de ne pas passer l’heure !

Gigaset GS270 Plus

Ce Gigaset GS270+ propose également des fonctions intelligentes, comme la gestuelle qui permet de dessiner une lettre sur l’écran pour lancer une application correspondante (on ne choisit pas l’association lettre/application), cependant, malgré l’activation de cette fonctionnalité, nous n’avons pas réussi à nous en servir (ou pas réussi à comprendre la subtilité du fonctionnement).

Autre point à noter : la présence d’une LED de notification. Elle est peut-être petite et uniquement blanche mais elle a le mérite d’y être (visible dans les photos de la section autonomie/recharge).

Enfin, pour rester dans les « subtilités » de ce modèle, il est bon de noter que Gigaset a intégré dans le menu d’applications un manuel numérique complet (avec fonction recherche) ainsi qu’une application de découverte qui informe des fonctionnalités qu’il est possible de faire avec des produits compatibles, comme de transférer les appels destinés au mobile sur les fixes de la maison (de la marque) tout en le rechargeant grâce au « MobileDock », ou encore de contrôler et visualiser le système d’alarme Gigaset et même d’intégrer le mobile dans un réseau fixe avec transfert des contacts à l’aide de la technologie Gigaset GO.

Tous ces petits plus une fois mis bout à bout ajoutent une réelle plus-value au produit, même si malheureusement certaines de ces fonctionnalités ne seront pas ou très peu utilisées. Il est bon de voir que le constructeur a essayé de proposer autre chose que des émojis ou des applications inutiles (bloatware).

Une fois cela dit, il reste la partie software OS : ici, Gigaset livre une version quasi stock d’Android, en version 7.0 (à l’heure où nous écrivons ces lignes, la date de sécurité remonte à 6 mois, soit début avril 2018). Nous précisons quasi-stock car comme expliqué plus haut, certaines fonctionnalités sont ajoutées (Miravision …).

Pour la fluidité, rien à redire. Évidemment ce GS270+ n’est clairement pas destiné aux jeux les plus gourmands, mais il peut faire tourner la plupart correctement. Dans une utilisation plus classique, nous n’avons pas ressenti de ralentissements, lags … ni même rencontré de bugs. Il peut arriver qu’il soit nécessaire de patienter un peu à l’ouverture d’une application un peu lourde ou lors de téléchargement/installation d’applications depuis le store, mais rien d’alarmant, et il conviendra aisément pour la majorité des usages.

Performances du Gigaset GS270 Plus

Comme nous l’avons déjà évoqué, ce smartphone Gigaset GS270 Plus n’est pas taillé pour les derniers jeux du store aux graphismes les plus poussés, mais il s’en sort tout de même honorablement dans ce domaine.

Nous avons pour le coup lancé les jeux Asphalt 8, 9 et Xtrem, Nova Legacy, PubG Mobile, Modern Combat 5 et Bethesda Pinball qui demandent une certaine puissance pour être fluides.

Les benchmarks du Gigaset GS270+ que nous avons lancés sont Antutu, 3DMark, Passmark, GFX, GeekBench, PCMark.

Le smartphone ne supporte pas l’API Vulkan, une sorte d’évolution de OpenGL qui doit à terme le remplacer. En gros il faut comprendre que c’est mieux si Vulkan est supporté, ce qui n’est malheureusement pas le cas du GS270+, mais il ne faut pas s’inquiéter non plus, il fait le job quand même.

Jeux :

– Asphalt 8 : Pour un jeu fluide, il est nécessaire de régler la qualité graphique sur « moyenne », car la qualité “élevée” provoque des ralentissements.

– Asphalt 9 : Le jeu reste fluide en haute qualité visuelle.

– Asphalt Xtrem : Le jeu est parfaitement fluide en “Optimal” et “MDPI” (moyenne densité) qui est la détection automatique. En “Meilleure qualité” et “HDPI” le jeu reste jouable mais l’on sent qu’il manque un peu de framerate.

– Nova Legacy : Dans la configuration de base (nous n’avons pas trouvé les réglages vidéo s’il y en a), le titre est parfaitement jouable.

Gigaset GS270 Plus

– PubG mobile : Ici la configuration graphique conseillée est “fluide” mais il est possible de jouer dans des conditions acceptables en mode “équilibré” avec une fréquence d’images “moyenne”. Les options HD, HDR et UltraHD ne sont pas disponibles.

– Modern Combat 5 : Il faut ne pas être trop gourmand niveau options graphiques pour conserver un jeu fluide.

– Bethesda Pinball : Le jeu est parfaitement fluide avec les réglages graphiques au maximum.

Gigaset GS270 Plus

Benchmarks du Gigaset GS270+

– Antutu : 54411

– 3D mark : Sling Shot : 556 / Sling Shot Extreme OpenGL ES 3.1 : 387 (le GS270+ ne supporte pas l’API Vulkan) / Ice Storm : 10348 / Ice Storm Extreme : 6406 / API Overhead non supporté

– Passmark : System : 3821 / CPU : 75749 / Memory : 4284 / Disk : 20467 / 2D : 2612 / 3D : 957

– GFX : Voir les screenshots

– Geek Bench : Single Core : 614 / Multi-Core : 2632

Benchmark Gigaset GS270 Plus

– PCMark : Work 2.0 Performance : 3302 / Computer Vision : 1777 / Storage : 3054 / Work Performance : 4346

Vitesse USB

Nous avons réalisé des tests de vitesse lors de transfert USB pour des photos et un fichier vidéo. La carte micro-SD utilisée est une Samsung Evo Class10 U3 XC1 64Go (mesurée à l’aide du logiciel Crystaldiskmark à 90,9Mo/s en lecture et 70,5Mo/s en écriture sur PC avec un adaptateur USB3), le téléphone était raccordé à l’ordinateur Windows 10 (avec SSD) sur un port USB3 avec le câble d’origine (les copies ont été réalisées via Windows même).

– Transfert d’un fichier vidéo de 6,55 Go de la mémoire interne du tel vers l’ordinateur : 3min28s soit 32,25Mo/s

– Transfert d’un fichier vidéo de 6,55 Go de l’ordinateur vers la mémoire interne du tel : 3min07s soit 35,87Mo/s

– Transfert d’un fichier vidéo de 6,55 Go de la carte micro-sd du tel vers l’ordinateur (via Solid Explorer) : Impossible

– Transfert d’un fichier vidéo de 6,55 Go de l’ordinateur vers la carte micro-sd du tel (via Solid Explorer) : Impossible

– Transfert d’un fichier vidéo de 6,55 Go de la carte micro-sd du tel vers la mémoire interne du tel : Impossible

– Transfert d’un fichier vidéo de 6,55 Go de la mémoire interne du tel vers la carte micro-sd du tel : Impossible

– Transfert de 116 photos (423 Mo) de la mémoire interne du tel vers l’ordinateur : 23,9s soit 17,7Mo/s

– Transfert de 116 photos (423 Mo) de l’ordinateur vers la mémoire interne du tel : 33,5s soit 12,63Mo/s

– Transfert de 116 photos (423 Mo) de la carte micro-sd du tel vers l’ordinateur : 24,5s soit 17,26Mo/s

– Transfert de 116 photos (423 Mo) de l’ordinateur vers la carte micro-sd du tel : 33,25s soit 12,72Mo/s

– Transfert de 116 photos (423 Mo) de la carte micro-sd du tel vers la mémoire interne du tel (via Solid Explorer) : 5,5s soit 77Mo/s

– Transfert de 116 photos (423 Mo) de la mémoire interne du tel vers la carte micro-sd du tel (via Solid Explorer) : 16,4s soit 25,8Mo/s

Nous pouvons constater que le Gigaset GS270+ utilise bien une connectique USB 2.

La vitesse avec les petits fichiers est moyenne mais est plus raisonnable avec les plus volumineux (jusqu’à plus de 35Mo/s).

A noter que dès que la carte Micro-SD entre dans l’équation (copie vers ou depuis), il ne sera pas possible de dépasser la taille de 4Go par fichier.

Photos prises par le Gigaset GS270 Plus

Autre point essentiel d’un smartphone, sa capacité à effectuer de beaux clichés.

Dans cette optique, ce GS270+ nous aura surpris, tant en bien qu’en moins bien !

Avant de commencer à parler des résultats de ce Gigaset GS270+, il faut bien faire attention aux couleurs, car comme nous l’énoncions plus haut dans l’article, l’écran, réglé de base, tire vers le froid (bleu), les images captées par l’appareil pourraient avoir un rendu un peu plus « chaud » sur un autre écran (d’ordinateur par exemple après exportation).

Les photos prises n’ont pas été modifiées post traitement, elles sont telles que l’application les a enregistrées, en jpeg. Pour l’article elles n’ont subi qu’un redimensionnement (pour ne pas trop alourdir la page web de l’article).

Concernant les prises de vues en elle-même, elles sont plus que correctes (et même plutôt bonnes) lorsque la lumière est suffisante. Les détails sont présents, les dégradés (comme le ciel) bien représentés. Pour une visualisation sur téléphone, tablette et ordinateur, les photos sont sympas à l’oeil, mais en regardant de plus près, une perte de qualité commence à se faire sentir. Les couleurs pétantes perdent leur éclat dans les zones sombres et les contours sont trop prononcés (voir la comparaison d’une même scène prise dans les mêmes conditions avec un Samsung Galaxy S9+).

Comparaison GS270+ (à gauche) / Galaxy S9+ (à droite) : Nous avons profité de nos vacances et d’une sortie en parc d’attractions pour réaliser un cliché comparatif :

Sur la photo globale, on aurait tendance à dire que le Gigaset offre plus (trop !) de contraste sur les personnages au centre  (les acteurs), le S9° pourrait paraitre presque “un peu fade” à côté ! Mais sitôt que l’on regarde le ciel qui parait “brulé” ou encore le public (l’ensemble du public, au premier comme au dernier plan) on se rend compte que le S9+ offre plus de détails, de couleurs et un meilleur lissage.

Au premier plan zoomé, on peut voir que le S9+ détaille mieux les spectateurs, de même les acteurs y apparaissent plus nets.

Dans le plan central zoomé, idem qu’au premier plan, le Gigaset GS270+ exagère les contours ainsi que le contraste (sur les acteurs), on distingue mieux les subtilités sur le Galaxy S9+ comme la texture de la colonne (ou plutôt de son chapiteau).

Plan lointain, ici pas de doute possible, le public dans l’ombre est très mal capté par le GS270+, manque de détails, de netteté et même de couleur. On peut se rendre compte ici que le capteur du Gigaset pèche dès que la luminosité est réduite.

Pour un usage classique et même des photos souvenir, le rendu sera plus que satisfaisant (à titre personnel, j’ai réalisé quelques clichés de vacances de bonne qualité, à la plage par exemple), nous ne nous attendions pas à une telle qualité pour un appareil de cette gamme. A contrario, sitôt que la lumière diminue, l’appareil photo trouve vite ses limites et cela devient vite la catastrophe ! Manque de détails, de netteté, du bruit en veux-tu en voilà … bref, ce ne sera pas le meilleur ami de vos sorties nocturnes. Le problème est que l’on a l’impression que le capteur n’arrive pas à capter la lumière dès qu’il fait sombre (alors la nuit …).

De plus, il nous est arrivé sur certains clichés d’obtenir des couleurs trop saturées, et d’après nos essais, cela arrive plutôt sur les couleurs vertes, comme la photo de l’herbe qui parait quasiment fluo.

L’autofocus du Gigaset GS270+ est rapide et précis, et il n’y a que lors de macros proches que cela devient un peu compliqué. Par exemple, il nous a servi quelques fois pour réaliser des photos de relevé de charge d’autres appareils passés à la rédaction (avec le voltmètre USB pour mesurer les tensions/courants/puissances) et réussir à obtenir une photo nette prise de près et à la main requiert plusieurs essais.

Au niveau du capteur avant, même combat, c’est plutôt pas mal en bonnes conditions de luminosité et pas terrible dès que la lumière baisse.

Dans un autre registre, la détection des visages est bonne, malheureusement pour les adeptes de l’effet bokeh, nous n’avons pas trouvé la fonctionnalité (que tout le monde a intégré dans son interface photo), en contrepartie l’appli propose une correction antirides (un lissage dans le mode « beauté faciale »).

Des effets (tableau noir, négatif, aucun, tableau blanc, postérisation, mono, frais, aquatique et sépia) sont disponibles ainsi qu’un mode panorama (capteur arrière uniquement, mais dans les 4 directions : droite, gauche, haut et bas), un mode PIP (Picture In Picture : image dans l’image) qui utilise les 2 capteurs (avant et arrière) en même temps dans la même photo et enfin un mode slowmotion qui permet de ralentir le temps jusqu’à ¼.

L’interface reste sommaire, mais efficace, en accord avec le reste du smartphone et dans la lignée d’Android stock.

Un petit mot sur la vidéo : la qualité est au rendez-vous, la captation plafonne au FullHD (capteur arrière) et nous retrouvons les défauts du mode photo concernant la luminosité. L’autofocus est assez convaincant, la qualité finale de la vidéo très bien et fluide, le GS270 Plus saura contenter la plupart des utilisateurs diurnes. Pour info, le format des vidéos du capteur arrière est H264 Mpeg4 AVC et audio Mpeg AAC 128kb/s et pour l’avant Mpeg4 (4Mb/s) et audio Mpeg AAC 128kb/s.

Autonomie du Gigaset GS270+

Avec une batterie de 5000mAh, nous sommes en droit de nous attendre à une autonomie exemplaire de ce Gigaset GS270+, surtout que le smartphone reste cantonné à une définition FullHD.

Cette capacité représente environ 1,5 fois la moyenne de la gamme, une spécificité forte qui en fait un argument de poids dans le choix d’un smartphone, et cela risque bien de faire pencher la balance pour certains acquéreurs indécis.

Après, si sur le papier une telle caractéristique le fait sortir du lot, encore faut-il que l’optimisation logicielle soit à la hauteur, et ici, tout comme pour la photo, nous avons été surpris en bien comme en moins bien ! (mais plus en bien quand même !).

Avant de parler autonomie pure, il faut tout de même préciser que nous avons attendu quelques semaines avant de réaliser les essais, le temps que la batterie se “rode”. Dans les faits nous avons perçu une amélioration notable de l’autonomie au bout d’environ 3 semaines (jusqu’à 1h30-2h de SOT en plus, ce qui n’est pas négligeable).

Nous avons effectué un test d’autonomie du Gigaset GS270+ maximale en visionnage Youtube 1080p, le téléphone connecté en wifi et la luminosité d’écran réglée à 50%, dans ces conditions le GS270+ a tenu la première fois 8h18 et la seconde 8h28 avant de s’éteindre, un score que nous aurions cru supérieur, pour rappel, pour le Nubia Z17 Lite, le même test avait révélé 8h33 d’autonomie (batterie de 3200mAh), 8h51 pour le Galaxy S9 (en 1440p, batterie de 3000mAh) et 8h37 pour le Galaxy Note 8 (en 1440p, batterie de 3300mAh). Sur ce point, c’est une petite déception.

Pour le second test, nous avons utilisé l’appareil photo non-stop durant 1h30 avec la luminosité d’écran bloquée à 50% (il restait alors 85%), puis laissé 30 minutes en veille, et enfin enchaîné avec 1h30 de surf Internet sur Chrome en 4G, après cela il restait encore 72% de batterie, soit une utilisation de 28% sur 3h30 avec 3h de SOT (Screen On Time = écran allumé). Ici, c’est la bonne surprise, il bat à plate couture les smartphones cités plus haut, et l’on peut en déduire qu’il pourra tenir une bonne journée et demie en utilisation intensive. Lors d’une utilisation modérée, il n’a pas été rare de le recharger tous les 3 jours, ce qui est assez rare de nos jours !

D’ailleurs, nous avons profité de nos vacances et d’un séjour dans un parc d’attractions vendéen pour réaliser un autre type de test d’autonomie : se servir de l’application du parc qui propose une carte GPS en temps réel pour se situer géographiquement et aussi utiliser l’appareil pour réaliser quelques photos souvenirs. Pour environ 3h de SOT sur une durée de 11h30 d’utilisation durant laquelle la puce GPS était allumée tout le temps, il en ressort qu’en fin de journée il restait encore 57% de batterie, de quoi être serein pour la prochaine escapade du genre !

Concernant la charge et l’autonomie du Gigaset GS270+, ici aussi nous avons voulu vérifier les annonces de la marque, et de ce que nous pouvons en conclure, c’est mieux qu’annoncé !

Gigaset fourni un adaptateur secteur de 2A, et nous l’avons comparé à notre chargeur Quick Charge 3. Pour les tests nous avons vidé l’appareil jusqu’à extinction et non-rallumage et nous avons utilisé le câble fourni par Gigaset. À savoir d’ailleurs qu’une fois le téléphone coupé suite à une panne de batterie, il ne se rallumera plus (même un quart d’heure plus tard), le texto rapide du dernier secours au rallumage ne sera pas possible.

Bref, voici les résultats de nos mesures :

Chargeur Gigaset :

– Téléphone éteint : 3h12 (au bout de 1h : 40%, de 2h : 86%, de 3h : 97%) puis 3h06 la seconde fois (voir screenshot avec le logiciel de charge). Lors de la charge, le téléphone consomme environ 2A lorsque l’écran est éteint (nous avons remarqué que cela pouvait monter à 2,25A après un court appui sur “power” pour visualiser le niveau de charge sur l’écran).

– Téléphone allumé : 3h15 (au bout de 1h : 34%, de 2h : 75%, de 3h : 98%)

Chargeur QuickCharge 3 :

– Téléphone éteint : 3h06 (au bout de 1h : 42%, de 2h : 85%, de 3h : 99%)

– Téléphone allumé : 3h14 (au bout de 1h : 34%, de 2h : 69%, de 3h : 98%)

Nous pouvons constater que Gigaset a parfaitement dimensionné le chargeur vis-à-vis de la batterie et de sa recharge, au point qu’un chargeur plus puissant n’est pas utile (comme notre Quick Charge 3 pouvant fournir plus de courant). D’ailleurs, le chargeur de 2A fourni permet même d’alimenter un peu plus (2,25A), une bonne surprise ici aussi.

Pour finir avec la batterie du Gigaset GS270+, notre matériel de mesure nous a permis de vérifier à plusieurs reprises la capacité de la batterie, et lors d’une recharge complète, le smartphone a “englouti” entre 4712 et 4858 mAh, ce qui est très honnête (au vu des 5000 annoncés). Lorsque l’on ramène le temps de charge à la capacité de la batterie de 5000mAh, nous sommes en droit de dire que la vitesse de charge est quasiment aussi rapide que celle d’un Galaxy S9 : 1h49 (soit 6540s) / 3000mAh = 2,18s/mAh pour le Galaxy S9 et 3h06 (soit 11160s) / 5000mAh = 2,23s/mAh pour le GS270+ . Bravo Gigaset !

Conclusion du test et avis du Gigaset GS270+

Au final, que penser de ce Gigaset GS270+ ? C’est plutôt une bonne surprise. C’est un smartphone qui n’excelle pas dans chaque domaine, mais qui n’a pas à rougir néanmoins pour chacun d’eux. Bonne autonomie avec sa batterie de 5000mAh, appareil photo plus que convenable dans de bonnes conditions, écran FullHD, capteur d’empreintes, Android stock (7.0), fluide dans l’interface, les jeux (selon les niveaux de détails) et les applications ou la navigation, l’essentiel est là.

Le prix est annoncé à 229,99€ sur le site de Gigaset, mais il se trouve à 199€ sur les sites de vente en ligne (il arrive que Gigaset propose des ODR sur ses produits), c’est correct pour un téléphone de moyenne gamme, mais pour ce prix (et même moins), nous lui préférons le Nubia Z17 Lite qui proposait plus et mieux et que nous avions testé il y a quelques mois.

Cependant, le Gigaset GS270+satisfera pleinement ceux qui auront craqué pour lui.

199€
7.6

Prise en main / utilisation

9.0/10

Qualité photo

7.0/10

Puissance

7.0/10

Design

7.0/10

Rapport qualité / prix

8.0/10

Ce que l\'on aime :

  • Bonne autonomie avec sa grosse batterie et charge rapide
  • FullHD
  • Photos en bonnes conditions lumineuses
  • Android Stock
  • Puissance suffisante au quotidien (joueurs passez votre chemin)

Ce que l\'on aime moins :

  • Photos en basse lumière
  • Puissance limitée pour les jeux puissants
  • Ecran tire vers le bleu de base (peut s'arranger avec Miravision)

A lire sur MrHighTech :

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez concrétiser votre projet d’application mobile et devenir le prochain Mark Zuckerberg (sans la case prison), contactez l’équipe de Squirrel !

Découvrez Photobee.fr

Votre imprimante de poche : Photobee.fr ! REMISE 15 € avec le code “BEESPECIAL” !

Découvrez Demooz :

Testez vos produits high-tech gratuitement :

Découvrez Synology

A découvrir :

Annonce

Bitcoin et Crypto-monnaies

Acheter Bitcoin

crypto monnaie