Accueil » Tests HighTech » Test du NAS 1 baie Synology DS119j

Test du NAS 1 baie Synology DS119j

Synology DS119j

Aujourd’hui, tout se veut connecté et accessible, partout et tout le temps. Concernant ses données, que ce soit pour le domaine professionnel ou privé, on souhaite pouvoir y accéder : photos, vidéos, musiques, travaux. Si la mise en place d’un serveur de stockage dédié peut paraitre complexe et que le « cloud » proposé par des services d’hébergement en ligne ne donne pas confiance sur la sécurité / propriété une fois les fichiers déposés, alors la solution du NAS reste la plus à même de satisfaire tous les besoins. Paré d’une multitude de fonctionnalités, il s’adresse autant aux novices qu’aux utilisateurs exigeants. Voici donc notre retour sur le petit dernier de chez Synology, le Synology DS119j en version 1 baie.

Unboxing du NAS Synology DS119j

Synology nous livre son NAS dans un emballage cartonné, tout marron, sur lequel est simplement inscrit « Synology DISKSTATION » et y est collé un autocollant précisant aussi le modèle, le nombre de baies, quelques spécificités et la photo du produit.

Une fois déballé, nous retrouvons le boitier ainsi que son adaptateur secteur (avec embout français interchangeable), un petit câble réseau, un guide d’installation rapide ainsi que quelques vis de fixation pour le boitier et le disque dur.

synology DS119j

C’est donc l’essentiel qui est proposé et il faudra aller sur le site pour obtenir de l’aide sur le fonctionnement, le paramétrage et l’utilisation du NAS.

Design

Côté design, ce DS119j reste conventionnel : un boitier rectangulaire dans lequel nous viendrons insérer un disque dur 3,5″ sata (les 2,5″ sata restent compatibles).

De couleur blanche, sa texture brillante lui donne un aspect chic et bien construit à la fois. Il ne fera pas tache sur un bureau ou un meuble disposant déjà d’objets similaires.

nas synology DS119jSur les flancs gauche et droite, on peut lire la marque (percée dans le boitier) qui fait office de grille d’aération. Sur la face avant se trouve un bandeau vertical de couleur gris anthracite, en haut nous y trouvons 3 LED (statut, Lan et utilisation disque) et en bas le bouton marche/arrêt. C’est sans surprise sur la partie arrière qui laisse apparaitre le châssis en aluminium que nous retrouvons la connectique, limitée ici à 2 ports USB 2.0 (permettant une extension de stockage), le port réseau Gigabit Lan, le port d’alimentation et le trou de sécurité Kensington pour le fixer à l’aide d’un cadenas. C’est également sur cette face que nous apercevons l’extraction d’air du ventilateur.

nas synology DS119j

Petit détail ayant son importance, le boitier est conçu pour être placé en position verticale, et il dispose à cet effet de 4 pieds en caoutchouc.

Pour son système d’ouverture, permettant l’insertion du disque dur, Synology a « coupé » son Nas en deux dans le sens de la hauteur sur toute la longueur : les flancs latéraux se désolidarisent avec chacun ses patins caoutchouc. Ce procédé est efficace mais nécessite de poser ensuite les deux parties à plat sur son bureau/meuble … car elles ne tiennent pas debout indépendamment.

Caractéristiques techniques DS119j

  • Processeur : Marvell Armada 3700 88F3720, 64 bits, Double cœur 800 Mhz (cryptage matériel)
    Mémoire vive : 256 MB DDR3L
  • Stockage : 1 baie, 3,5 » sata HDD (compatible 2,5 » HDD et SSD)
  • Capacité brute interne maximale : 14 Tb (1 disque de 14Tb)
  • Taille maximale de volume simple (partition) : 108 Tb
  • 1 x port Lan RJ45 10/100/1000
  • 2 x ports USB 2.0
  • Système de fichiers disque interne : EXT4
  • Système de fichiers disque externe : EXT3, EXT4, FAT, exFAT, NTFS, HFS+ (exFAT doit être acheté séparément dans le centre de paquets)
  • Dimensions : 166 mm (hauteur) x 71 mm (largeur) x 224 mm (profondeur)
  • Poids : 700 grammes
  • Ventilation : 60 mm x 60 mm, modes plein régime / frais / calme / économie d’énergie, 16,9dB(A)
  • Adaptateur secteur 36W
  • Consommation électrique : 10,04W en fonctionnement (accès), 5,01W en veille (hibernation disque dur)
  • Certifications : FCC, CE, EAC, BSMI, VCCI, CCC, RCM, KC
  • Garantie de 2 ans
  • Gestion du stockage : 1 x volume interne, max 10 x iSCSI Target, max 10 x iSCSI LUN, Raid basic (1 baie)
  • Support du TRIM SSD
  • Protocole de fichiers : VIFS, AFP, NFS, FTP, WebDAV , 50 connexions maximum en CIFS/AFP/FTP, Intégration avec la liste de contrôle d’accès Windows (ACL), authentification Kerberos NFS
  • 512 utilisateurs locaux maximum, 128 groupes locaux maximum, 256 dossiers partages maximum, 2 tâches de synchronisation du dossier partagé, 50 évènements Syslog par seconde
  • Cloud Server Station : 10 000 fichiers hébergés (recommandé), 50 connexions simultanées pour les clients PC (recommandé)
  • Download Station : 20 tâches de téléchargement maximum
  • Serveur média, compatible DLNA, Moments (serveur photos)
  • Surveillance Station : 5 caméras IP maximum (y compris 2 licences gratuites)
  • Total IPS (H.264) : 150 FPS @ 720p (1280×720) / 120 FPS @ 1080p (1920×1080) / 60 FPS @ 3M (2048×1536) / 30 FPS @ 5M (2591×1944) / 15 FPS @ 4K (3840×2160)
  • Total IPS (H.265) : 150 FPS @ 720p (1280×720) / 150 FPS @ 1080p (1920×1080) / 90 FPS @ 3M (2048×1536) / 60 FPS @ 5M (2591×1944) / 30 FPS @ 4K (3840×2160)
  • Total IPS (MJPEG) : 40 FPS @ 720p (1280×720) / 10 FPS @ 1080p (1920×1080) / 10 FPS @ 3M (2048×1536) / 6 FPS @ 5M (2591×1944)
  • Synology Drive : 10 000 fichiers hébergés maximum, 5 connexions simultanées maximum
  • Video Station : Transcodage vidéo : groupe 2
  • Serveur VPN : 10 connexions maximum
  • Conforme R0HS
  • Contenu du package : 1 x boitier 1 baie, 1 x pack d’accessoires, 1 x adaptateur secteur, 1 x câble RJ-45, 1 x guide d’installation rapide

Prise en main / au quotidien du serveur domestique

Avant toute chose, il est bon de rappeler que ce DS119j est un NAS 1x baie, ce qui signifie qu’il ne peut pas y avoir de montage Raid, et donc que la sécurité du système repose sur la fiabilité de cet unique disque (et du NAS aussi !). Avec plusieurs baies, il aurait été par exemple possible de créer des grappes Raid 1 (redondance de 2 disques pour un NAS 2 baies) ou Raid 5 (redondance de 1 disque pour un NAS 4 baies) afin de sécuriser ses données en cas de crash d’un des disques. Pour une entreprise, nous ne pourrons que vous conseiller d’investir dans un modèle contenant au minimum 1 baie supplémentaire pour un montage Raid1 afin de sécuriser au maximum les données. Il faut voir ce NAS comme un disque réseau pratique qui pourra tout de même sécuriser les données de vos appareils (vous aurez alors les données en double, sur votre appareil et sur le NAS) et avec des fonctions multimédia bien sympathiques.

Lors de la mise en route, Synology impose à l’utilisateur de créer un compte QuickConnectID, qui lui permettra de s’identifier plus simplement par la suite.

A la fin de toute cette procédure, le NAS est « normalement » prêt à l’utilisation : nous obtenons un lien de connexion et nous avons créé un utilisateur (du groupe administrateur) avec un mot de passe, ce qui permet d’accéder à l’interface depuis n’importe où et avec n’importe quel ordinateur/appareil connecté.

Cette mise en place prend entre 15 et 20 minutes (10 minutes rien que pour l’installation/redémarrage de l’OS).

Dans les faits, il faudra tout de même aller vérifier plus finement les droits : droits d’accès des utilisateurs ainsi que les droits des dossiers, applications, protocoles et autres pour être certain que tout peut transiter (et surtout que rien ne soit bloqué).

Dans la même veine, pour ceux qui souhaitent lancer des transferts (beaucoup ou/et lourds) en leur absence, nous vous conseillons vivement de vous rendre dans l’onglet « sécurité » afin d’allonger la durée d’auto-déconnexion (max 65535 minutes) qui est de base limitée à 15 minutes. En effet, si vous lancez de gros transferts (en quittant votre lieu de travail par exemple) le versement se stoppera au bout de ce délai, et le fichier « en cours de transfert » ainsi que les suivants seront annulés et ne se verront donc pas listés dans l’arborescence.

File Station permet de se créer une arborescence afin d’y placer des fichiers. De base, nous y trouvons « Music », « Photos » et « Vidéos » qui sont « liées » à des applications. Nous retrouvons par exemple « Video Station » qui dispose de son application mobile dédiée et qui permet de visualiser en streaming sur un mobile/tablette… les fichiers vidéos contenus dans ce dossier. Sur ordinateur, « Vidéo Station » ouvre un nouvel onglet spécifique à la lecture de vidéos.

Nas Synology screens interface

Le principe est le même pour l’audio avec « Audio Station » et les photos avec « Moments ».

Un « centre de paquets », comparable aux magasins d’applications sur les mobiles, permet d’ajouter des fonctions au NAS comme un serveur DNS, iTunes, radius, Apache … La mise en place de ces plugins est donc simple et rapide et le petit côté sympa est qu’ils sont pour la plupart gratuits.

Au niveau des fonctionnalités, ce DS119j propose une flopée de fonctionnalités, il est par exemple possible de lancer directement des téléchargements sur Internet, de monter un serveur FTP, gérer ses comptes d’hébergement, associer et contrôler des caméras, paramétrer des sauvegardes … Avec son OS que la marque adapte à ses NAS, Synology propose de véritables couteaux suisses numériques.

Synology accompagne donc son DS119j (comme ses autres NAS) d’applications mobiles (téléchargeables sur les magasins d’applications respectifs). La marque a porté son choix sur plusieurs applications (on en retrouve une quinzaine sur le store d’Android), et chacune est spécifique à une fonctionnalité (représentative de son nom). Pour notre test, nous nous sommes concentrés sur 4 qui nous paraissaient les plus essentielles : DS File, DS Vidéo, DS Audio et DS Moments), l’avantage est qu’elles sont classées ensembles par ordre alphabétique. Lorsque tout fonctionne bien (ce qui je vous rassure est le cas la plupart du temps !), il est possible d’écouter de la musique, visionner des vidéos/films, regarder ses photos et gérer ses fichiers de façon très simple. Le temps de réponse est d’ailleurs assez réduit (entre chaque chanson ou chaque photo par exemple). La seule incohérence vient du nom des applis mobiles qui ne sont pas en corrélation avec le nom des applications sur l’interface du NAS : DS Vidéo pour Vidéo Station, DS File pour File Station …

Juste pour information, nous avons connecté le disque du NAS dans un ordinateur pour visualiser le montage des partitions : nous y trouvons 4 partitions dont celle des données qui est montée sous le format ext4 (nous n’avons pas pu y lire les données sous Windows, certainement une sécurité / cryptage de la part de Synology). Sur la photo ci-dessous sont montés les 2 disques que nous avons utilisé lors du test : le SSD (128Go) et le HD (2To).

performance Synology DS119j

L’interface

Elle reste simple, ergonomique, plutôt léchée et relativement conviviale. Lorsque l’on se connecte au NAS, nous arrivons sur un « bureau » comportant quelques icônes de raccourcis, qu’il est possible de compléter à sa guise. Des widgets peuvent également être affichés, il est par exemple possible d’y voir les utilisateurs connectés, l’état du (des) volume(s), l’état de santé ou encore un moniteur de ressources CPU-LAN et RAM.

Synology DS119j Interface

Enfin, en haut de l’écran nous trouvons une barre de tâches, un peu à la manière de Windows avec un bouton affichant les applications installées, les applications ouvertes et des raccourcis-barre d’outils sur la droite. Lors d’une opération de transfert (vers le NAS), une notification cliquable s’affiche et il est possible de la dérouler (ou ouvrir) afin de voir toute la liste des tâches en cours. Ces tâches représentent les transferts vers le NAS, pour les fichiers que l’on téléchargerait à partir du NAS, c’est le module de téléchargement du navigateur qui sera utilisé, et ces tâches ne pourront pas être visualisées sur le NAS (il est tout de même possible de se rendre compte qu’un transfert a lieu en regardant le monitoring du réseau).

Pour le reste des fonctionnalités, il suffit de se rendre dans les réglages pour peaufiner sa configuration. Si les menus restent conviviaux, certains paramétrages avancés pourront rebuter les plus novices des utilisateurs.

Remarques :

Durant notre test, nous avons rencontré quelques mésaventures comme l’impossibilité de se connecter au NAS à plusieurs reprises via les applications comme par navigateur. Des petits bugs peuvent arriver et devraient – on l’espère – être corrigés par une future mise à jour.

De même, certains transferts vers le NAS se sont vus être annulés pour des raisons de droits d’accès et parfois même, l’accès au NAS nous a été refusé via une erreur d’authentification. Il était pourtant possible de se connecter à l’interface via un navigateur ou sur l’application. Une prochaine mise à jour devrait normalement résoudre ces soucis de connexion.

Dernière remarque concernant ce DS119j : les nuisances sonores. Il s’agit cependant d’un serveur domestique 1 baie à moins de 100€. Il y a évidemment des concessions à effectuer afin de pouvoir proposer un NAS abordable accessible à tous. De plus, les « vrombissement » sont très légers, le vrombissement reste assez silencieux comparé aux NAS à plusieurs baies.

Performances du NAS Synology

Évidemment, la performance sur les transferts, streaming … dépendra de votre connexion à Internet, que ce soit le NAS en lui-même mais également celle de l’appareil sur lequel vous vous trouvez : le NAS a beau avoir une connexion 1Gbps en DL et UL, si votre smartphone est en 3G, le débit de transfert sera forcément très faible.

Pour notre test, nous avons effectué des transferts sur Internet mais également en local, ce qui permet d’avoisiner les vitesses de transfert maximales que peut atteindre le NAS. Notre réseau local est de type particulier au gigabit (le DS119j est de toute façon également gigabit LAN).

En réseau local, nous avons réussi à obtenir des vitesses montantes et descendantes avoisinant les 75-80 Mo/s, et ce avec un disque dur HDD 3,5 » à plateaux mais également avec un SSD qui permet des débits bien plus élevés.

Synology DS119j interface

Concernant les débits, nous avons relevé une incohérence. Nous avons connecté un dossier partagé (du NAS) entant que lecteur réseau sur notre ordinateur en réseau local. Le débit en copie d’un gros fichier en passant par ce lecteur était d’environ 75 à 80 Mo/s. Cependant, lors d’une copie via l’interface web, si vous copiez un fichier d’une taille supérieure à 4 Go, le débit chute entre 6 et 8 Mo/s.

Il est donc conseillé de procéder comme nous avons fait dans la première option pour profiter du débit optimal du NAS.

Pour télécharger des fichiers depuis le NAS, on peut en télécharger plusieurs à la fois sans soucis. En revanche, on ne peut lui envoyer qu’un seul fichier à la fois. Il créé une liste de tâches pour transférer les fichiers un par un. Ce qui peut être gênant mais s’avérer pratique au final, ainsi les fichiers sont copiés en entier avant qu’un autre ne s’envoie.

Nous avons pu vérifier cela pour chaque utilisateur connecté, ce qui veut dire qu’il peut y avoir plusieurs fichiers envoyés simultanément vers le NAS, mais un seul à la fois par utilisateur par appareil connecté.

Concernant les 2 ports USB, limités à la norme 2.0, il ne faut pas s’attendre à dépasser un débit de 35 mo/s, qui représente à peu près la vitesse maximum avec cette connectique.

Quand on ajoute des photos, Synology les traite pour pouvoir les consulter plus tard dans l’application Moments. Cependant, le temps de traitement est relativement long. Il a fallu environ 45 minutes pour traiter une centaine de photos de 12 MPix. Il faut donc s’armer de patience le temps que le traitement se fasse correctement. En attendant, faites-vous un café ! Encore une fois, pour le prix, nous ne pouvons pas réellement nous plaindre. Si vous souhaitez des NAS plus haut de gamme, nous pouvons vous proposer le test du DS218.

Synology DS119j

Lors de nos tests, nous n’avons pas rencontré de problèmes particuliers de réactivité. Tout n’est pas instantané, mais on n’attend pas non plus des heures. Il nous a été possible de visionner une vidéo 1080p (stockée sur le nas) sur un téléphone en 4g via l’application « DS Video » (équivalent Video Station) dans de très bonnes conditions.

De même pour la musique, il nous a été possible de consulter le contenu en streaming sans aucun problème. Quant aux photos, il n’y a pas d’impression de pré-chargement laborieux. De ce point de vue là, le NAS assure des performances suffisantes.

Consommations du Synology DS119j

Nous avons relevé la consommation du DS119j selon plusieurs cas de figure :

En veille : 4.4W

En accès disque principal sans disque USB : entre 10,5W et 12,5W

Chaque disque USB ajouté ajoute environ 2,5W. Ainsi il faut compter 15W – 15,5W avec 1 disque USB et environ 18W avec 2 disques USB.

Nous avons pu mesurer une pointe à quasiment 20W avec 2 disques USB branchés (soit 3 disques au total).

Ces valeurs sont cohérentes avec les données constructeur, et cette consommation est bien moins énergivore qu’une configuration à base d’ordinateur.

Conclusion du test

Synology propose avec ce NAS DS119J un disque réseau pratique proposant une quantité incroyable de fonctionnalités.

L’interface plutôt léchée est simple d’utilisation, malgré une importante quantité de menus proportionnellement liée à la quantité de réglages et fonctionnalités possibles.

Ce Synology DS119j s’adresse donc aussi bien aux néophytes qu’aux amateurs confirmés, chacun trouvant et utilisant les fonctions dont il a besoin.

La mise en route est simplifiée, notamment par un accompagnement pas-à-pas, mais il faudra tout de même repasser derrière afin de s’assurer que rien ne sera bloqué par la suite (nous pensons particulièrement à l’auto-déconnexion).

Les principales fonctionnalités multimédia, comme le streaming de vidéos, de musiques ou de photos fonctionnent plutôt bien et la présence d’applications mobiles ajoute une réelle utilité à ce genre de produit. Partager et accéder à des fichiers c’est sympa, mais pouvoir lire simplement en streaming n’importe quel film de son NAS sur son smartphone depuis n’importe où et n’importe quand c’est encore mieux.

Le bridage via l’interface web est sévère et très pénalisant. Nous vous conseillons de procéder comme expliqué précédemment pour conserver une vitesse de transfert correcte.

Nous rappelons qu’il s’agit d’un NAS 1x baie, ce qui pourrait en rebuter plus d’un, heureusement, Synology, expert en la matière propose des modèles contenant plus de baies (permettant des montages des disques en RAID pour une meilleure sécurité, par exemple en cas de crash d’un disque).

Mais pour un prix tout juste sous les 100€, vous vous retrouverez avec un couteau suisse toujours accessible, fournissant une multitude de services (serveur de fichiers, streaming audio, vidéo, photos, et serveurs en pagaille : ftp …) tout en n’imposant pas les contraintes d’un ordinateur aux fonctionnalités similaires (consommation, coût, encombrement, nuisances sonores, entretien logiciel …).

Test du NAS Synology DS119j
Note Globale
4.1
  • Performances
  • Prix
  • Fonctionnalités
  • Stabilité

A VOIR AUSSI

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez réaliser votre application mobile contactez l’équipe de Squirrel !

Squirrel est une agence de développement d’applications mobiles et dans la création de systèmes d’information.

support@squirrel.fr

Participez à de nombreux concours

EasyWin est une application qui vous propose de participer à de nombreux concours GRATUITEMENT sans polluer vos réseaux sociaux.