Accueil » Tests HighTech » Audio » Casques » Casques nomades » Test Plantronics Backbeat FIT 6100 : Le casque Bluetooth sportif qui tient la route (et la tête !)

Test Plantronics Backbeat FIT 6100 : Le casque Bluetooth sportif qui tient la route (et la tête !)

Si en termes de casques audio sans fil on peut trouver deux écoles distinctes : les casques et les écouteurs, en matière d’utilisation sportive c’est bien souvent les écouteurs qui sont utilisés : poids, volume et inertie sont les principales raisons de cette constatation. Plantronics présente un casque qui se veut être réellement orienté à la pratique du sport, en le dotant d’une structure et de fonctions adaptées. Nous l’avons testé au quotidien et en situation, voici notre test et avis complet du Plantronics Backbeat FIT 6100 suivant notre test du Plantronics BackBeat Go 810.

Plantronics BackBeat FIT 6100...
  • Le serre-tête unique adapté au sport peut être ajusté pour une tenue ultra-stable lors des entraînements intensifs, tandis que la conception hexagonale inédite offre un maintien supplémentaire
  • Les écouteurs coudés de 40 mm et le design contour d'oreille à isolation phonique créent une chambre acoustique pour un son riche et puissant

Unboxing du casque Plantronics Backbeat FIT 6100

Plantronics propose son casque dans une boite en carton à couvercle toute noire. Cette dernière est enveloppée d’un entourage en carton blanc sur lequel se trouve les visuels : marque, modèle, image du produit et quelques spécificités sur l’avant, spécificités techniques et petit laïus à l’arrière, photo du casque en éclaté sur la droite et une photo de salle de sport (comprenant le casque et avec la mention « Be Unstoppable ») sur la gauche.

Une fois le couvercle de la boite soulevé, nous trouvons le casque emballé dans un papier de soie noir : c’est comme un cadeau de Noël ! En revanche, ce que l’on ne trouve pas, c’est une pochette/étui de protection/transport, un peu léger lorsque l’on sait que le casque ira se balader dans un sac de sport avec tout ce que cela peut contenir et qu’il est annoncé à un prix qui aurait pu l’inclure. Bref, en continuant le déballage, nous trouvons un manuel de démarrage rapide assez pratique, un câble de recharge USB de type micro ainsi qu’un câble « adaptateur » micro-USB (côté casque) vers Jack-mini 3.5mm (côté téléphone, MP3 …). Ce câble n’étant pas très commun, nous vous recommandons de ne pas l’égarer.

En terminant cet unboxing, nous restons un peu sur notre faim tant Plantronics ne fournit que l’essentiel : le casque et 2 câbles indispensables (et visuellement banales : les noirs basiques non tressés ou spécialement souples), nous aurions de plus apprécier une pochette de protection.

Design du casque

Ce BackBeat Fit 6100 est un casque de type circum-aural, ce qui signifie que les écouteurs englobent complètement les oreilles afin d’être confortables, en plus d’isoler le bruit extérieur de manière passive.

La structure est inédite chez Plantronics pour ses casques Bluetooth : les écouteurs ne sont plus maintenus par une seule arche centrale mais par 2 tiges métalliques fines raccordées sur les côtés et permettant un mouvement de rotation vertical. Après diverses manipulations, il se trouve que le casque est solide, rigide et accepte une grande tolérance à la déformation, pourtant il tient très bien en place mais nous y reviendrons plus loin dans l’article.

Notre modèle, de couleur noire, intègre donc des écouteurs de 40mm entourés de coussinets moelleux (matière non précisée, possiblement du similicuir) ainsi que d’un arceau relativement imposant. Ce dernier est recouvert d’une matière perforée de type similicuir au motif alvéolaire hexagonal, censé optimiser encore un peu le maintien du casque sur la tête. Quant à la partie supérieure, son toucher, qui rappelle un peu la peau de pêche, laisse supposer le cheminement du câble de serrage dont le petit bout blanc qui en sort laisse au début perplexe.

Les écouteurs ont un design très sobre, et très simple : le nombre de pièces visibles les constituant est limité et les arêtes sont adoucies.

Le nombre de boutons est également réduit au minimum, la marque ayant fait le choix des commandes tactiles sur toute la partie plane de l’écouteur droit. Nous retrouvons donc sur le pourtour de ce dernier le bouton d’allumage qui sert également à l’appairage ainsi qu’un bouton de fonction. Sont également présents le port de charge au format micro-USB (servant également pour la connexion Jack 3.5mm via un adaptateur fourni) caché par une protection caoutchouc assurant la certification IPX5, une LED d’état ainsi qu’un trou pour le micro servant pour le mains libres ainsi que pour la fonctionnalité Awareness que nous détaillerons plus tard.

Ce Backbeat Fit 6100, avec son serre-tête réglable, permet de s’adapter à toutes les têtes et sa fonction de pliage est pratique pour réduire son encombrement lorsque l’on souhaite le ranger. Nous notons tout de même l’absence de rotation latérale des écouteurs, en revanche sa flexibilité est exemplaire et ne craque pas trop quand on arrive aux limites.

Caractéristiques techniques

  • Autonomie : durée d’écoute continue : Jusqu’à 24 heures
  • Portée sans fil   : Jusqu’à 20 mètres
  • Batterie : 500mAh, non amovible lithium ion polymer
  • Recharge : Jusqu’à 2 heures pour une recharge complète, une charge de 15 minutes peut fournir jusqu’à 6 heures d’autonomie en écoute continue
  • Profils audio : Advanced Audio Distribution Profile (A2DP) 1.3, AVRCP 1.6
  • Réponse en fréquence : 20-20,000 Hz
  • Microphone et sa technologie : MEMS microphone avec DSP
  • Taille du haut-parleur : 40 mm
  • Indice de protection : Résistance à la transpiration et certification IPX5 water resistant
  • Poids : 240 grammes
  • Contrôles des appels : Décrocher/raccrocher, muet, volume +/-
  • Contrôles des médias : Lecture, pause, piste suivante/précédente, activation de l’assistant virtuel
  • Technologie Bluetooth : Bluetooth 5.0 Headset/Hands-Free Profile HSP 1.2 and HFP 1.7
  • Technologie Bluetooth (accès multiples) : Connexion automatique à deux appareils simultanément, écoute depuis les deux, appairage jusqu’à 8 appareils
  • Alertes vocales : Temps d’appel restant estimé, muet, statut de connexion, état de la batterie
  • Applications : BackBeat app sur iOS et Android
  • Compatible Android Assistant
  • Bouton programmable pour lui assigner 2 fonctionnalités au choix

Prise en main

De type circum-aural, ce Plantronics Backbeat Fit 6100 est agréable à porter, il ne sert pas trop, englobe bien les oreilles et ne se trouve pas être trop lourd tout en assurant un maintien sans faille.

La marque a inclus un système de serrage (du serre-tête) via une cordelette à tirer et à fixer à une petite attache spécifique, si l’on peut bien se rendre compte qu’un changement s’opère au niveau de l’arceau, nous n’avons cependant pas ressenti de réelle différence une fois le casque sur la tête, tant dans le confort qu’au niveau du serrage.

Ce serre-tête, assez large et fin, utilise une matière similicuir alvéolée moussée côté tête, censée optimiser le maintien. Cependant, nous espérons que le fait qu’il soit perforé ne donne pas de mauvaises surprises sur le long terme, les bactéries issues de la transpiration pouvant s’y réfugier et évoluer, pouvant laisser place à une éventuelle mauvaise odeur. Pour cela, nous conseillons vivement de nettoyer le casque après chaque séance.

Orienté sport, la marque vante un maintien même lors de répétitions saut/flexion/pompe, nous l’avons porté durant une séance de sport en salle et effectivement, le casque tient ses promesses et reste en place, il ne bouge pas non plus lorsque l’on travaille le dos sur un banc à lombaire où tout le buste bascule (même depuis la tête en bas) et n’a pas tendance à glisser lorsque que l’on se retrouve allongé de façon plus prolongée comme lors d’une séance d’abdos ou même de développé couché. C’est agréable d’avoir enfin un bon casque audio sportif circum-aura qui ne soit pas un tour de cou, ces derniers pouvant gêner dès lors que l’on se trouve allongé (en séance de sport ou même à la maison tranquillement en train de procrastiner dans le canapé, ou plutôt de se reposer après son activité !).

La liaison Bluetooth se fait sans aucun mal, tout comme la connexion à l’application, il suffit quelques fois de forcer la connexion (au tél. comme à l’appli) pour gagner du temps.

Lors de la première connexion à l’application Backbeat, une mise à jour du firmware a été proposée, ce que nous avons fait sans rencontrer le moindre problème. Ensuite, il est possible de choisir la langue des messages vocaux du casque, c’est tout de même plus sympa de recevoir les alertes en Français surtout que cela ne s’arrête pas à « Casque allumé ou éteint » et « volume minimum ou maximum », et comme nous le verrons plus tard il est capable entre autres d’annoncer des temps.

L’application BackBeat, relativement complète malgré quelques petits manquements (comme un égaliseur personnalisé), se révèle indispensable pour qui souhaite utiliser toutes les fonctionnalités du casque, car elles ne sont pas forcément accessibles (du moins simplement) via les commandes physiques.

Par l’intermédiaire de l’application, il est donc possible de modifier l’égalisation, d’activer/désactiver le mode Awareness, régler la qualité d’appel ou encore d’afficher l’autonomie en durée d’écoute restante plutôt qu’en pourcentage restant. C’est aussi via l’application que la fonction « My Tap » se configure : il est possible d’attribuer une action (assistant vocal, chronomètre …) ou une notification (indiquer l’heure, information minuterie ou chronomètre …) selon que l’on appuie une ou deux fois sur le bouton physique de fonctionnalité : 1 fois pour la première action ou 2 fois pour la seconde action. Orienté sport, il est ainsi possible en passant par ce biais de lancer un chronomètre ou une minuterie prédéfinie, un message sonore précisera le temps chronométré ou alertera en cas de fin de minuterie. Plantronics va plus loin et l’on peut également lancer une playlist Spotify ou Deezer.

Toujours en passant par ce bouton programmable, ce BackBeat FIT 6100 peut utiliser la fonction assistant vocal de Google et donc profiter de toutes les commandes vocales qui vont avec (appeler, envoyer des sms, demander l’heure ou n’importe quelle information …).

Concernant la connexion filaire en Jack, nous avons relevé que cela ne nécessite pas de batterie, ainsi, quand le casque est à plat, il est tout à fait possible d’écouter de la musique, jusqu’à ce que votre téléphone ou MP3 soit lui aussi à court d’énergie. Nous regrettons toutefois que le casque n’intègre pas directement la connectique Jack, il faut passer par un adaptateur (ou plutôt un câble) micro USB / Jack 3.5mm fourni pour y parvenir, si cela fonctionne bien, nous ne pouvons que vous conseiller d’éviter de perdre ce dernier car ce type de cordon ne court pas les rues (il faudra certainement passer par Internet).

Au niveau des commandes tactiles, rien à signaler de ce côté-là, après un petit temps d’adaptation (pour ceux qui n’utilisaient pas ce type de commandes), tout fonctionne à condition que les mouvements soient suffisamment amples. Les interactions sont basiques et instinctives : appui simple pour play-pause / vers le haut pour augmenter le volume et vers le bas pour baisser / vers la droite ou la gauche pour les pistes suivantes-précédentes. Le seul petit embêtement que l’on pourrait rencontrer serait d’appuyer par mégarde dessus, mais dans ce cas-ci le casque n’y est absolument pour rien.

La marque propose la fonction Awareness qui se révèle très pratique, et qui est le contraire exact de l’annulation / réduction de bruit. Le micro capte les sons extérieurs comme les paroles ou certains bruits et les fait passer dans les écouteurs, ainsi il est possible de suivre une conversation et d’être alerte à son environnement (comme les bruits de voitures) tout en écoutant sa musique.

Si la fonction Awareness apporte un vrai plus au casque, l’absence de réduction de bruit se fait quand même remarquer, surtout pour un casque de cette gamme (et dans cette tranche de prix). C’est dommage sachant que le casque est déjà équipé d’un micro pour le mains libres et la fonction Awareness. Après, il faut reconnaitre que ce casque, de par sa forme circum-aural, isole assez bien de l’environnement extérieur de façon passive.

Performances

Plantronics n’a malheureusement pas intégré le codec Aptx à son casque, comme nous l’avions déjà remarqué sur le BackBeat GO 810. Cela aurait assuré une certaine qualité de transmission minimum et donc un rendu audio très bon. Cependant, il faut reconnaitre qu’une fois sur les oreilles, c’est plutôt bien, même s’il faut reconnaitre que d’autres casques passés sur nos têtes font mieux en termes de qualité et de rendu audio. Si les basses sont présentes, nous notons que les mediums sont plus mis en avant, et au final, l’écoute reste tout de même agréable, c’est un bon casque Bluetooth mais les puristes trouveront à redire. Nous avons juste remarqué qu’à niveau de volume Bluetooth téléphone équivalent, le volume sonore de ce BackBeat Fit 6100 était un peu plus faible que la plupart des autres casques que nous avons testé.

L’égaliseur permet d’amplifier les basses ou les aigus, si chacun a ses préférences, nous préférons laisser le réglage standard et ne l’utiliser que pour corriger une source qui manquerait de l’un ou de l’autre.

En appel, c’est très bien, les appels sont clairs et les voix distinctes, que ce soit la nôtre ou celle de l’interlocuteur.

La portée Bluetooth est plutôt bonne, et nous n’avons pas rencontré de coupure ou de baisse de qualité même avec un obstacle entre le téléphone et le casque (dans la dizaine de mètres qui les séparaient).

Autonomie

Pour son BackBeat FIT 6100, Plantronics annonce une batterie de 500mAh pour une autonomie de 24h.

Lors de notre test, nous avons vidé une première fois le casque, puis nous l’avons chargé avec un voltmètre USB (même 2 pour être sûr). La charge complète aura duré 1h50 (2h max annoncées) et nous avons relevé que la batterie avait encaissé 620mAh, soit bien plus que les 500mAh annoncés.

Pour ce qui est de l’autonomie, nous avons lancé une webradio en non-stop avec un volume situé entre 2/3 et ¾ du maximum (ce qui nous paraissait être un bon niveau de volume moyen) et le casque a mis 32h20 avant de se couper (batterie vide). C’est un tiers de plus que les 24h annoncées.

Concernant la « quick charge » qui consiste à charger 15 minutes, la batterie a pris 132mAh durant cette période et l’autonomie dans les mêmes conditions a été de 6h47, soit 47min de plus qu’annoncé.

Ce BackBeat FIT 6100 est donc une très bonne surprise pour tout ce qui est batterie et autonomie.

Conclusion du test

Plantronics fournit un casque serre-tête qui peut réellement être utilisé dans un environnement sportif, ce qui est sa vocation première. Il tient bien en place et ne bouge pas, même la tête à l’envers, et tout cela sans serrer ou procurer de gêne.

De plus, il est très confortable et léger, et ses écouteurs circum-aura isolent plutôt bien de l’extérieur, ce qui pourra pardonner l’absence de réduction de bruit, même si nous aurions souhaité son intégration.

A l’opposé, la fonction Awareness (écouter des sons comme une conversation pour la faire passer via les haut-parleurs tout en écoutant de la musique) est très pratique, que ce soit dans une salle de sport ou en extérieur. Cela permet justement de ne pas se couper complètement de l’extérieur et de rester alerte (aux dangers par exemple comme entendre une voiture venir sur soi qu’une réduction de bruit aurait complètement supprimé ou encore suivre une conversation).

Le fait qu’il soit tactile est ici aussi un avantage, et le bouton programmable associé à des fonctions personnalisables ajoute encore des points lorsque l’on cherche à s’équiper. Il est ainsi possible d’utiliser l’assistant Google et donc lancer tout plein de commandes vocales.

La qualité audio, sans être exceptionnelle, est très correcte, et la liaison Bluetooth ne nous jamais fait faux bond. La musique rend bien et il reste possible d’activer un égaliseur pour plus de basses ou d’aigus.

L’application associée est suffisante pour une utilisation normale, et elle a le mérite d’être simple.

Certifié IPX5, donc résistant aux projections et surtout à la transpiration, c’est l’idéal pour le sport, cependant, ne l’ayant pas eu assez longtemps (et surtout ne l’ayant pas utilisé suffisamment longtemps et intensément en salle de sport) nous ne pouvons pas nous avancer sur le long terme concernant sa bonne tenue dans le temps.

Ce qui nous a un peu plus marqués est l’absence de pochette de rangement/transport, qui aurait été bien utile surtout en vue de le protéger dans un sac de sport, heureusement que l’on peut tous trouver une solution de rechange en récupérant une trousse de toilette ou je ne sais quoi d’autre (ou même acheter une pochette !). De même, le choix de l’unique connectique micro-USB un peu vieillotte est un peu dommage, à l’heure où le type C est la norme, et le fait qu’il faille utiliser un câble spécifique micro-USB/Jack n’est pas l’idéal, étant donné que ce n’est pas un standard qui se trouve partout.

L’autonomie se trouve être excellente, bien meilleure qu’annoncée même, et il peut se vanter de côtoyer des casques justement réputés dans ce domaine.

Pour un prix public de 169,99€ (sur le site du fabricant), vous aurez un casque confortable qui vous suivra sans sourciller dans vos séances de sport tout en sachant aussi se faire apprécier au quotidien.

Plantronics BackBeat FIT 6100...
  • Le serre-tête unique adapté au sport peut être ajusté pour une tenue ultra-stable lors des entraînements intensifs, tandis que la conception hexagonale inédite offre un maintien supplémentaire
  • Les écouteurs coudés de 40 mm et le design contour d'oreille à isolation phonique créent une chambre acoustique pour un son riche et puissant
Note Globale
4.1
  • Design
  • Qualité audio
  • Rapport qualité / prix
  • Fonctionnalités
  • Autonomie

Résumé

Plantronics élargit sa gamme de casque sportif en proposant un casque circum-aural. Il se révèle confortable et surtout assure un très bon maintien même dans des situations inhabituelles (tête en bas …).

Commandes tactiles, bouton programmable 2 fonctionnalités, très bonne autonomie ou encore fonction Awareness permettant d’écoute de l’environnement pour le restituer dans les écouteurs et évitant ainsi de se couper du monde, ce BackBeat Fit 6100 a de sérieux atouts pour qui chercherait à s’équiper.

Les Plus

  • Tient en place lors des séances de sport
  • Autonomie au top
  • Recharge rapide convaincante (15min pour 6h47 d’écoute)
  • Confortable et léger
  • Application simple et ergonomique
  • Fonction Awareness
  • Bonne qualité audio générale
  • Commandes tactiles
  • Bouton programmable 2 fonctions
  • Fonctionnalités pratiques (chrono, minuteur, lancement de playlists …)

Les Moins

  • Pas de réduction de bruit
  • Pas de pochette de transport fournie (le casque est censé être placé dans un sac de sport !)
  • Bon son mais on a vu mieux
  • Connectique d’un autre temps (micro-USB)
  • Pas de prise Jack sur le casque (on doit passer par un câble micro-USB/Jack spécifique fourni)
  • Pas de Bluetooth Aptx

A VOIR AUSSI

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez réaliser votre application mobile contactez l’équipe de Squirrel !

Squirrel est une agence de développement d’applications mobiles et dans la création de systèmes d’information.

support@squirrel.fr

Participez à de nombreux concours

EasyWin est une application qui vous propose de participer à de nombreux concours GRATUITEMENT sans polluer vos réseaux sociaux.