Accueil » Tests HighTech » Test du clavier mécanique Cooler Master SK621 RGB Bluetooth

Test du clavier mécanique Cooler Master SK621 RGB Bluetooth

Le clavier, l’un des derniers composants d’ordinateur à avoir assez peu évolué dans son fonctionnement. Il y a bien eu la révolution sans fil, et plus récemment la mode du RGB qui est toujours d’actualité. C’est d’ailleurs un clavier compact et transportable intégrant ces 2 spécificités que nous testons aujourd’hui, le SK621 de Cooler Master, marque très reconnue dans les accessoires PC.

Cooler Master TECLADO MECANICO...
  • Cooler Master SK621 RGB Cherry MX Clavier

Unboxing du Cooler Master SK621

Cooler Master nous livre son clavier dans un emballage compact mais soigné. Le packaging est principalement blanc, et la marque utilise comme à l’accoutumée sa couleur (fétiche !?) violette reconnaissable pour le visuel. La face avant nous affiche une photo du clavier allumé, le nom du produit, la marque ainsi que les principales spécificités du clavier, à savoir qu’il est Bluetooth, RGB et qu’il utilise des touches mécaniques Cherry MX (low profil rouges). L’affichage arrière reprend l’idée avec l’image du clavier et en précisant les principales caractéristiques.

Une fois ouvert, nous retrouvons le clavier dans une jolie pochette en velours noir (tissu suédé), mais également un câble tressé USB type C, une pince pour retirer les touches, un manuel et un guide rapide pour le Bluetooth.

Cooler Master propose l’essentiel et la présence de la pochette de transport est un plus vraiment appréciable.

Design du clavier

Avant de rentrer dans les détails, nous trouvons que ce SK621 est très réussi dans son design. Dans sa forme, il est minimaliste : hormis les fins contours du clavier (vu de dessus), l’espace est entièrement utilisé par les touches. De plus, il s’agit d’un clavier 60%, ce qui signifie qu’il n’intègre ni le pavé numérique ni la partie des flèches directionnelles ainsi que les touches « normalement situées au-dessus » ( Suppr, Inser, Impr écran system …) qui est, sur un clavier 100% « classique », un espace où de la place est perdue. Du coup, pour éviter la perte des fonctions des touches retirées, il suffit d’effectuer des combos de touches, comme c’est le cas sur tous les claviers « réduits ».

D’ailleurs, en parlant de taille, ses dimensions sont de 293 x 103 x 29.2 mm (nous avons pu le vérifier), cette faible taille le fera tenir sur tous les bureaux, même les plus exigus, et avec sa pochette de transport, il sera facilement transportable.

Posé à plat, la face des touches est légèrement inclinée, ce qui permet de rendre la frappe plus confortable. La seule petite remarque que nous aurions serait l’épaisseur du châssis que nous trouvons un peu épaisse, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un clavier sans fil à touches mécaniques.

Côté matières, les touches en elles-mêmes sont mates, le châssis est quant à lui composé d’aluminium brossé brillant pour sa partie supérieure visible (la plaque sous les touches et les bordures supérieures) et en plastique pour les flancs et le dessous. La partie visible (dessus) rend très bien avec ce contraste touches noires mates / support aluminium brillant , d’ailleurs, les touches sont espacées d’environ 3 mm, ce qui permet, en plus d’avoir une frappe agréable et précise, de voir le halo lumineux sous et autour des touches, le seul petit hic est que la poussière et les impuretés pourront s’y loger et seront rendues bien visibles avec l’éclairage RGB.

Les touches sont très fines pour un clavier mécanique, et légèrement bombées vers l’intérieur. Cette forme qui rappelle un peu le style chiclet rajoute au confort de frappe et évite de buter sur les touches avec ses doigts lors de leurs déplacements pendant la frappe.

Côté RGB, l’un des éléments principaux de ce clavier (si ce n’est le plus essentiel), il est très complet, entièrement personnalisable et autonome en Bluetooth. L’éclairage est diffusé aussi bien sur le visuel de la lettre et des fonctions des touches mais également autour, sous la forme d’un halo lumineux. A noter que la jointure entre le châssis en plastique et la plaque d’aluminium brossé, sur l’ensemble des tranches, est également lumineuse, de façon assez subtile car la bande LED y est très fine, cette tranche est d’ailleurs personnalisable.

Petite précision sur le câble USB type C fourni : ce dernier, d’une longueur de 1,8m, est tressé, et nous avons remarqué qu’il était assez rigide (un peu trop !).

Caractéristiques techniques

  • Nom du produit : SK-621
  • Type de clavier : Mécanique
  • Type des contacteurs des touches : Cherry MX RGB Low Profile Switch
  • Materiaux : Aluminum, plastique
  • Couleur : Gunmetal, noir
  • Prise en charge des macros
  • RGB LED touche par touche
  • Antighsoting complet
  • Polling Rate du clavier : 1000Hz
  • Temps de réponse du clavier : 1ms / 1000Hz
  • Architecture technique du clavier : 32bit ARM Cortex M0
  • Mémoire interne du clavier : 512KB
  • On-the-fly System : Possibilité de modifier en temps réel les macros et les réglages RGB sans le logiciel
  • Touche multimedia : touche multi-fonctions (FN)
  • Câble USB Type-C détachable et tressé (Type C côté clavier et Type A côté ordinateur)
  • Câble USB nécessaire pour la recharge, le mode filaire et la programmation du clavier
  • Logiciel : oui, Cooler Master Portal
  • OS/Support des plateformes  : Bluetooth (Bluetooth Low Energy requis), Windows 8+, Mac OS X 10.10+
  • Connexion sans fil : Bluetooth 4.0
  • Batterie : 4000mAh
  • Autonomie : entre 15h et 1000h (4-5 mois estimation Cooler Master) selon l’utilisation du RGB
  • Dimensions du clavier (L x l x H) : 293 x 103 x 29.2 mm
  • Poids du clavier : 424g / 0.934lbs (sans câble)
  • Garantie : 2 ans

Prise en main du SK621

Si l’on ne souhaite pas rentrer dans les détails de la programmation (ce qui serait dommage), ce clavier est très simple à utiliser. Il suffit de le brancher ou d’établir la liaison Bluetooth et c’est parti. Après, un petit coup d’œil dans le manuel uniquement dans les débuts se trouvera être utile pour mieux appréhender la multitude des fonctionnalités disponibles, et le fait qu’elles soient affichées de manière assez explicite directement sur les touches facilite leur utilisation.

S’agissant d’un clavier, qui a donc comme première vocation d’écrire ou du moins d’utiliser les touches, nous trouvons que la frappe est agréable. Il nous aura tout de même fallu un petit temps d’adaptation pour diminuer considérablement les erreurs de frappe (dues à la taille du clavier, des touches ainsi que l’emplacement des fonctions secondaires des touches). De plus, son poids associé à ses 4 patins antidérapants lui assure une stabilité sans faille sur une surface plane.

Niveau nuisance sonore, c’est bien mais pas non plus inaudible : les switchs Cherry MX Low Profil permettent une descente linéaire de la touche du début de l’enfoncement à la butée, pour une course totale de 3,2mm, et l’actionnement de la fonction s’effectue quant à elle au bout de 1,2mm. De plus, les switchs ne produisent pas de clic audible lors de leur descente, et le bruit qui en sort au final est la « percussion » de la touche arrivée en butée, donc une frappe légère sera discrète au contraire d’une frappe plus brutale qui elle se rapprochera plus d’un bruit classique de clavier.

Concernant les fonctions secondaires, tertiaires voire même quaternaires, elles sont visibles directement sur les touches et compréhensibles avec un peu de jugeote. D’ailleurs, quand la touche spéciale FN doit être utilisée, c’est à coup sûr pour une fonction, et non un caractère secondaire qui lui utilisera la touche majuscule. A savoir que la quatrième fonction s’effectue avec la combinaison des touches, Ctrl + Alt + la touche assimilée à la fonction voulue.

En y regardant de plus près, nous dénombrons 65 touches physiques pour un total de 153 fonctions (sans compter la majuscule pour toutes les lettres de l’alphabet, car dans ce cas nous montons à 179 fonctions).

Le clavier propose 13 fonctions pour le rétroéclairage permettant de le paramétrer de façon autonome, il autorise également de switcher directement entre 3 appareils différents (appairés au préalable) et de sélectionner son profil parmi 4 préenregistrés. De plus il est possible de créer et exécuter et supprimer des macros par simples combos de touches.

Lors de notre test, nous n’avons rencontré aucun problème de réactivité en mode filaire, et concernant une liaison Bluetooth, si dans la grande majorité du temps que nous l’avons utilisé tout s’est parfaitement bien passé (bonne réactivité et rédaction rapide sans souci), il nous est arrivé à de rares occasions de subir du lag voir un effet d’appui long (on écrit un « mot » et ça affiche moooooooooooottt), si cette déconvenue peut être agaçante lors d’une saisie de texte, cela peut vite devenir rageant en pleine session de jeu ! Pour cette utilisation nous conseillons vivement le raccordement par câble USB.

Nous tenons à préciser un petit détail qui pour nous a toute son importance … le fonctionnement du mode filaire, qui s’effectue lorsque le clavier est éteint. Cela est très pratique car sur un PC fixe il y a de grandes chances qu’il reste continuellement connecté avec son câble USB. Dans ce cas il n’y aura aucune manipulation à effectuer que ce soit pour l’allumer ou l’éteindre, il fonctionnera comme un clavier classique USB (PC éteint le clavier sera éteint et il s’allumera dès le démarrage du PC), c’est très appréciable.

Le rétroéclairage

La partie RGB est réellement un atout majeur de ce clavier, et l’on sent que Cooler Master a bien travaillé sur ce point.

Pour rappel, il s’agit d’un rétroéclairage indépendant pour chaque touche, ce qui permet une personnalisation au poil et selon différents contextes. La puissance lumineuse est paramétrable et elle est suffisamment forte pour faire son effet même si en plein jour au soleil le rétroéclairage au maximum se fera discret.

Avant de commencer à lister tous les modes disponibles, il faut préciser qu’il y a une différence entre le mode filaire et le mode sans fil Bluetooth. Avec son câble USB connecté, il est possible de se synchroniser au logiciel Cooler Master Portal afin d’y peaufiner sa personnalisation, chose non faisable en sans-fil. Cependant, il est possible de créer des profils (le clavier permet d’en stocker 4) et de les appliquer en mode sans fil par simple combo de touches.

Beaucoup de modes sont proposés, et il est même possible d’en combiner jusqu’à 4 simultanément. Ainsi il est possible de varier les effets entre :

Statique, vague de couleurs, mode croisé, clé unique, personnalisation, effet étoile, goutte de pluie, couleurs cycliques, souffle, ondulation, multi-couche, multi-zone, état du système, neige, punch réactif, battement de coeur, boule de feu, spectre circulaire, tornade réactive, ondulation de l’eau, jeu du serpent et désactivé.

Le mode complètement inutile mais du coup indispensable est le jeu du serpent, qui se joue avec les flèches, si le nombre de touches sur la longueur est suffisant, en hauteur c’est un peu plus sport, et le fait de « manger » la pomme ne fait pas grandir le serpent, mais pour les plus nostalgiques c’est un petit plaisir d’y rejouer sous cette forme.

Les modes multi-couche et multi-zone permettent de combiner jusqu’à 4 effets simultanés, ainsi il est par exemple possible d’appliquer la rotation des couleurs sur l’ensemble du clavier (effet 1) et lors d’un appui sur une touche cette dernière s’éclaire d’une certaine couleur (effet 2) en produisant également une ondulation autour de la touche (effet 3), sachant que la rotation des couleurs sur l’ensemble du clavier (effet 1) est toujours en cours.

Comme nous l’évoquions plus haut, il est possible d’enregistrer jusqu’à 4 profils qui pourront être appliquer en sans fil, cela permet de se passer du logiciel qui n’est pas accessible en Bluetooth.

Cette possibilité prend tout son sens dans les jeux par exemple, où les touches que l’on utilise pour se déplacer soient d’une couleur, celles pour les fonctions d’une autre … Et l’on peut par exemple spécifier un profil pour un jeu en particulier ou un type de jeu (FPS, course automobile, Stratégie en temps réel …). Pratique pour ne pas se perdre, mais cela n’empêche pas la bonne assignation des touches dans ses jeux !

En mode filaire, l’effet RGB est celui que l’on crée et que l’on applique via le logiciel, et bien évidemment, lorsque l’on redémarre son ordinateur, le rétroéclairage reprend sa dernière configuration.

L’application est facile à utiliser avec ses 4 onglets, ainsi « LED » est la partie où l’on applique les effets RGB ainsi que leurs vitesses, sens … , « MACRO » comme son nom l’indique où l’on applique un enregistrement de touches à effectuer lors de l’actionnement d’une seule touche (exemple : dans Counter Strike où il faut se « balader » de menu en menu pour acheter des items ou des armes : menu touche B, une macro assimilée à une seule touche permet de tout faire directement : gain de temps et évite les erreurs); il est à noter que l’enregistrement de la macro prend en compte le temps, la durée que la touche est enfoncée, et les fronts montants et descendants (appui ou lâcher de touche). De plus il est possible d’appuyer sur plusieurs touches simultanément lors de l’enregistrement et cela prend aussi en compte le moment du relâchement de la touche, pour créer une vraie chronologie. L’onglet « PLAN DES TOUCHES » autorise le réassignement des fonctions à un emplacement de touche désiré: étant donné que les touches peuvent être retirées, il est donc possible de les replacer où on le souhaite et d’attribuer la(les) fonction(s) de cette touche à son nouvel emplacement. Enfin « PROFILS » est l’endroit où sont recensés les profils.

Autonomie du clavier

Cooler Master annonce une autonomie en mode Bluetooth entre 15h (RGB activé au maximum de luminosité) et 1000h (sans RGB). D’après nos tests, en RGB, le clavier aura tenu 22h30 heures avant de s’éteindre (suite à un arrêt, par la suite il ne voulait plus allumer le RGB en Bluetooth et la diode rouge de fin de batterie clignotait, mais il est resté encore fonctionnel pour la frappe de nombreuses heures), et Windows nous indiquait qu’il restait encore 23% de batterie restante. En revanche, il ne nous a pas été possible de vérifier l’autonomie des 1000 heures sans RGB, car cela correspond à plus de 41 jours d’utilisation continue ! (et donc sans se mettre en veille avec quelqu’un derrière qui doit « tape » dessus). D’ailleurs, ce SK-621 s’est bien mis en veille automatiquement (et coupe pour le coup le RGB et le Bluetooth) au bout de 15 minutes (durée pendant laquelle aucune touche n’est appuyée), et se rallume dès que l’on presse à nouveau une touche, cette durée configurée de base est personnalisable de 5 à 40 minutes par palier de 5 minutes, et peut être aussi désactivée.

La batterie intégrée permet de stocker 4000mAh, lors de notre recharge (le clavier n’était pas complètement vide, mais le RGB ne s’allumait plus en Bluetooth et nous avons passé par la suite quelques heures à taper avec), nous avons pu lui faire prendre 4510 mAh sur une durée de 10h20, ce que nous trouvons très long pour recharger un clavier, la charge clavier éteint s’effectuant en 5V / 0,5A. (Les valeurs des 2 voltmètres sont un peu différentes car la consommation du second voltmètre Bluetooth sur la droite s’ajoute à celle du clavier, ce qui donne un résultat sur le Voltmètre de gauche un peu plus élevé. La bonne mesure est celle du voltmètre de droite, et la présence de 2 voltmètres en cascade permet de vérifier des mesures concordantes afin de ne pas obtenir de résultats absurdes).

Le SK621 peut être rechargé tout en étant utilisé en filaire (connexion à l’ordinateur, clavier éteint), ou en Bluetooth (connexion à un adaptateur secteur/batterie externe ou port USB d’un ordinateur), la charge se fera alors toujours en 5V, mais le courant pourra varier de 0,5A à 0,65A selon le mode RGB en cours.

Conclusion du test

Cooler Master nous livre un très bon petit clavier RGB avec ce SK-621. Ses dimensions réduites sont bien pensées, tout comme la disposition et la forme des touches ainsi que son poids léger suffisamment lesté pour rester stable sur une surface plane.

Le rétroéclairage RGB est très complet, paramétrable et personnalisable à souhait, et l’utilisation des profils permet d’ailleurs de profiter de sa conf même en Bluetooth. Beaucoup de modes et d’effets lumineux sont proposés, et il est possible de modifier certains paramètres lumineux en sans-fil (donc sans le logiciel Cool Master Portal).

Concernant la frappe tout va bien, elle se trouve silencieuse et agréable mais demande un petit temps d’adaptation, et pour ce qui est des combinaisons de touches pour les fonctions, pas de panique, elles sont toutes précisées de façon plutôt claire sur lesdites touches.

Si l’autonomie est plutôt convaincante, la recharge est réellement trop longue, et nous ne pouvons que conseiller d’éviter de le laisser se vider, surtout si vous devez vous en servir en sans fil par la suite.

Ce Cooler Master SK621, qui réalise donc un quasi-sans-faute, est proposé au prix de 130€, ce qui pourrait être une bonne idée cadeau pour un gamer nomade qui souhaite conserver le RGB Style en toutes circonstances.

Cooler Master TECLADO MECANICO...
  • Cooler Master SK621 RGB Cherry MX Clavier

A VOIR AUSSI

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez réaliser votre application mobile contactez l’équipe de Squirrel !

Squirrel est une agence de développement d’applications mobiles et dans la création de systèmes d’information.

support@squirrel.fr

Participez à de nombreux concours

EasyWin est une application qui vous propose de participer à de nombreux concours GRATUITEMENT sans polluer vos réseaux sociaux.