Accueil » Tests HighTech » Test du Smartphone Alcatel 5V

Test du Smartphone Alcatel 5V

Alcatel 5V

Après un 3V plutôt convaincant au vu de son prix, c’est à présent au tour de son grand frère, le 5V, de passer entre nos mains. S’il se présente comme le flagship de la marque, il n’en demeure pas moins cantonné au milieu de gamme. Disposant d’une fiche technique plutôt pertinente (pour un prix tout de même contenu), nous l’avons testé pendant plusieurs semaines pour tout passer en revue. Voici le test complet de l’Alcatel 5V.

UNBOXING DE l’ALCATEL 5V

Alcatel nous livre son Alcatel 5V dans un packaging des plus conventionnels, en carton. La boite est bleue et blanche, le téléphone est affiché sur la face avant, les spécificités le sont à l’arrière, quelques pictogrammes sont inscrits sur un côté et “enjoy.now” est écrit sur le côté opposé.

Packaging

Une fois le couvercle ôté, nous pouvons découvrir le portable, et les accessoires inclus : l’adaptateur secteur 5V/2A, le câble micro-USB de recharge/data, une paire d’écouteurs filaires avec des bouchons de rechange, l’aiguille métallique pour ouvrir le tiroir SIM, la notice, la carte de garantie et une coque de protection transparente.

La présence de la coque de protection est un vrai plus, cela évitera d’en acheter une et surtout évitera les (micro) rayures sur la face arrière (très brillante) du téléphone.

DESIGN

Le téléphone d’Alcatel est plutôt plaisant à l’oeil. Il fait partie de la catégorie des smartphones à encoche, et celle-ci est tout de même assez prononcée. Notre modèle de test, en version noire, offre sur sa face avant un écran de 6.2″ quasi borderless aux angles arrondis. La dalle est 2,5D, c’est-à-dire que les bordures sont arrondies, ce qui fait qu’il n’y a pas de ressenti d’arêtes au  toucher à ce niveau-là.

Le dos du téléphone, très brillant, lui donne fière allure, mais en contrepartie il marque les traces de doigts. Nous supposons qu’il doit vite être sujet aux micro-rayures, cependant nous ne sommes pas risqués à tenter l’expérience, surtout que nous lui avons installé la coque de protection transparente fournie qui elle du coup a marqué durant le mois de test en utilisation quotidienne (et malgré que nous soyons tout de même soigneux). Nous trouvons sur cette face le double objectif avec son flash LED dans le coin gauche ainsi que le capteur d’empreinte digitale centrée dans la partie haute.

Design des tranches latérales

La tranche inférieure intègre le port de charge/data en son centre au format MicroUSB, de part et d’autre se trouve des trous perforés, d’un côté pour le haut-parleur et sûrement de l’autre pour le micro, la tranche supérieure propose un connecteur jack 3.5mm ainsi qu’un trou certainement pour un micro de réduction de bruit de fond. La tranche latérale droite comprend les boutons volume et d’allumage et la gauche le tiroir SIM.

CARACTÉRISTIQUES DE l’ALCATEL 5V :

Voici les spécifications que propose Alcaltel pour son 5V :

Processeur Octo Core 1,5 Ghz Mediatek MT-6762 (= Helio P22)
Android™ 8.1
Ecran 6,2″ 19:9, 88% de rapport écran/boitier (calculé en suivant la méthode zone d’affichage/panneau tactile, le rapport écran/boîtier de l’Alcatel 5V est de 83,1 % avec la méthode zone d’affichage/boîtier)
Bords incurvés 2,5D, verre traité anti rayures Dragontrail
Définition de l’écran : HD+ (1500×720), 268ppp
Technologie de l’écran IPS
Capteur d’empreintes digitales (5 empreintes digitales différentes peuvent être enregistrées)
Fonctions du capteur d’empreintes digitales : déverrouillage du téléphone, décrocher un appel, prendre une photo, supprimer les notifications, retour au menu accueil, descendre et remonter la barre de notification
Mémoire vive : 3 Go de RAM
Stockage : 32 Go de mémoire interne
Wifi : IEEE 802.11 b/g/n, Wifi direct, hotspot Wifi
Bluetooth V4.2
Radio FM
Prise audio Jack 3,5 mm
Port Micro-SD : oui, jusqu’à 128 Go (nous avons parfaitement réussi à utiliser dessus une carte de 400Go)
Appareil photo arrière 2MP (f/2,4) + 12 MP (f/2,2), 1,25 um, autofocus à détection de phase et stabilisateur numérique, mise au point fixe, enregistrement vidéo jusqu’à 1080p 30fps, Flash double ton , Détection de scène par IA (intelligence artificielle), prise de vue en rafale, EIS, effet bokeh en temps réel, remise au point, HDR, rémanence des lumières, mode nuit, panorama, PDAF, filtres en temps réel, Album Selfies, ralenti, Mode social, instantané, Time Lapse, Video Story, ZSL, Google Lens
Appareil photo avant 8 MP (f/2,8), mise au point fixe, enregistrement vidéo jusqu’à 720p 30fps, Prise de vue en rafale, EIS, embellissement du visage, filtres en temps réel, Album Selfies, Face Key, Mode social, instantané, stabilisation vidéo, Video Story, ZS
Batterie Li-ion 4000 mAh
Autonomie en veille : 550 heures (4G), 620 heures (3G)
Connexion data 4G LTE Cat 4 (jusqu’à 150 Mbits/s en liaison descendante, 50 Mbits/s en liaison montante)
Double SIM : emplacement pour 2 Nano SIM ou 1 Nano SIM + 1 carte micro SD
LED de notification
Capteurs intégrés : gravité, proximité, luminosité (pour réglage automatique de la luminosité de l’écran), accéléromètre, champ magnétique, orientation, gyroscope
Réseaux supportés : UMTS/3G: 900, 2100 MHz, FDD/LTE/4G: 800, 900, 1800, 2100, 2600 MHz
Port MicroUSB, norme USB 2.0
GPS : A-GPS, GPS
Coloris : noir, bleu
Chargeur 5V 2A
Temps de charge : environ 2 heures 30
Taille / Dimensions : 153,7 x 74,55 x 8,5 mm
Poids : 156 g
Livré avec une coque de protection incurvée 3D aspect vitrifié.

PRISE EN MAIN / AU QUOTIDIEN  DE l’ALCATEL 5V :

Pour dire vrai, cet appareil nous a surpris, et dans le bon sens.

Déjà par son design, élégant et moderne, que certains pourront trouver trop banal voir trop similaire à celui de l’iPhone. Il est agréable à prendre en main, le ratio écran/boitier est quand même pas mal surtout que le téléphone en soi a une taille assez contenue pour une dalle de 6,2″, les boutons tombent sous les doigts et les bordures d’écran 2,5D donnent un toucher agréable sur les tranches.

Son écran également a su se montrer à la hauteur, et sur le papier, pour tout vous avouer, il ne partait pas gagnant : 1500 x 720 px pour une dalle de 6.2″, c’est quasiment 4x moins que du WQHD, et pourtant ! Il peut se révéler très lumineux, le blanc est très blanc (certains diraient qu’ils virent trop sur le froid, mais nous n’avons pas de sonde pour vérifier tout ça), et concernant cette définition HD+, elle s’est révélée très confortable et offre une qualité visuelle que nous n’aurions pas imaginée : tout est net (il n’y a pas du tout d’effet “pixelisé”). Évidemment, si vous êtes adepte de la réalité virtuelle, il faudra peut-être passer son chemin.

Design brillant et coque de protection fournie

Autre point surprenant : son autonomie. Le 5v dispose d’une batterie de 4000mAh, et associé à cet écran HD+, cela fait des miracles (mais il y a des fois quelques surprises). Il n’est pas rare du tout de recharger son téléphone tous les 3 jours si l’on a une utilisation modérée. Nous reviendrons plus en détail sur ce point dans une section dédiée plus bas dans l’article.

Enfin, autre gros point positif qui nous a marqué, ce sont ses performances. Si sa puissance brute n’est pas phénoménale, elle est bien suffisante pour permettre une utilisation fluide en toutes circonstances, il n’y aura que les jeux les plus gourmands qui nécessiteront de réduire un peu les graphismes. Il est vrai qu’à y regarder de plus près, l’installation d’une application un peu lourde via le play store s’avère plus longue qu’avec un smartphone à la fiche technique plus costaude, mais bon, il faut remettre les smartphones dans leur contexte et faire la part des choses surtout lorsque l’on regarde les prix de vente.

Sinon, pour le reste, il fait le job, et correctement. La bonne nouvelle vient aussi du fait que Alcatel ait conservé la prise audio Jack, la mauvaise en contrepartie : la conservation du port MicroUSB vieillissant.

Pour continuer sur les petits points négatifs, nous noterons le non-support du Wifi 5Ghz, l’absence de recharge sans fil et de charge rapide et certainement l’absence de compatibilité Aptx (norme de qualité audio en Bluetooth). C’est ce genre de détails qui différencient les téléphones haut de gamme des moyens de gamme.

Hormis cela, le smartphone propose le NFC, et il a aussi une petite LED de notification dans l’encoche de l’écran, mais malheureusement, cette dernière est petite, peu lumineuse (surtout en plein jour) et ne s’illumine qu’en blanc.

Niveau GPS, il accroche assez vite le réseau et permet une navigation sans faille. Ce qui nous a aussi marqué, c’est la puissance de son flash qui en fait une lampe torche puissante dans le noir.

Smartphone à (grosse) encoche pas mal borderless

La surcouche, fluide, se révèle plus être un thème avec bien entendu des applis maison comme les sms, appels, appareil photo … Alcatel a fait le choix du tiroir d’applications, et le seul point négatif notable provient de la barre de notification qui, à cause de la large encoche, réduit le nombre d’icônes de notifications, cependant, les mails et sms sont cumulés dans la même icône, pratique pour être certains de ne manquer aucun message/mail  et le bureau ne propose quasiment pas de personnalisation (pas de choix de la taille de la grille des icônes …).  Concernant ce dernier point, l’installation d’un launcher alternatif permettra une personnalisation plus poussée.

Au niveau des fonctionnalités, nous retiendrons le déverrouillage par code, empreinte digitale ou reconnaissance faciale. Il est aussi possible de séparer l’écran en deux pour afficher simultanément 2 applications (celles qui sont compatibles; exemple : appareil photo non compatible).

Le capteur d’empreinte digitale permet le déverrouillage du téléphone, décrocher un appel, prendre une photo, supprimer les notifications, retourner au menu accueil, descendre et remonter la barre de notification, ce qui se révèle assez pratique au quotidien. Il capte très bien l’empreinte et malgré quelques rares ratés (empreinte non reconnue, car doigt passé trop vite), il assure une sécurité au top. Dans la même veine, la reconnaissance faciale fonctionne très bien aussi (cela prend une seconde environ à reconnaitre le visage) et nous n’avons pas réussi à déverrouiller le smartphone avec une photo (sur l’écran d’un autre smartphone).

Alcatel propose dans sa surcouche un mode “portatif” qui permet par double appui sur le bouton home de réduire l’affichage de l’interface (au choix 3,5″, 4″ ou 4,5″, à droite ou à gauche) afin de se servir du téléphone à 1 main et d’éviter les contorsions avec le risque de faire chuter le téléphone.

PERFORMANCES DE l’ALCATEL 5V :

Pour estimer la puissance du smartphone, nous avons lancé les jeux Asphalt 8 et Xtrem, Nova Legacy, PubG Mobile, Modern Combat 5 et Bethesda Pinball.

Du côté des benchmarks ce sont Antutu, 3DMark, Passmark, GFX, et PCMark qui ont été utilisés (nous n’avons réussi à lancer Geekbench, soi-disant un problème de connexion active, nous avons trouvé des cas similaires sur Internet, mais nous n’avons pas réussi à le résoudre, dommage).

A savoir que le 5V ne supporte pas l’API Vulkan, une sorte d’évolution de OpenGL qui doit à terme le remplacer. Grosso modo il faut en résumer que si Vulkan est supporté c’est mieux, mais il ne faut pas s’inquiéter non plus, le job sera fait quand même, juste un peu moins rapidement.

Jeux :

– Asphalt 8 : Même s’il reste jouable en niveau de détails élevés, régler la qualité graphique sur « moyenne » rendra le jeu un peu plus fluide.

– Asphalt Xtrem : Le jeu est parfaitement fluide en “Optimal” et “MDPI” (moyenne densité) qui est la détection automatique. En “Meilleure qualité” et “HDPI” (réglages maximums) le jeu reste jouable mais l’on sent qu’il y a un peu moins de framerate que dans les réglages détectés automatiquement.

– Nova Legacy : Avec les réglages par défaut (nous n’avons pas trouvé les réglages vidéo s’il y en a), le titre est parfaitement jouable.

– PubG mobile : Ici la configuration graphique conseillée est “fluide” avec la fréquence d’image “basse”, il est possible de jouer dans de bonnes conditions en mode “équilibré” avec une fréquence d’image “moyenne”. Les options HD, HDR et UltraHD ne sont pas disponibles.

– Modern Combat 5 : Le jeu est parfaitement fluide avec les options graphiques réglées sur optimal.

– Bethesda Pinball : En élevé, le jeu est parfaitement fluide en toutes circonstances.

Jeux (on remarque que l’encoche est masquée dans les jeux)

Benchmarks de l’ Alcatel 5V :

– Antutu : 74691

– 3DMark : Sling Shot : 679 / Sling Shot Extreme OpenGL ES 3.1 : 439 (le 5V ne supporte pas l’API Vulkan) / Ice Storm : 10428 / Ice Storm Extreme : 8031 / API Overhead non supporté

– Passmark :System : 3647 / CPU : 96755 / Memory : 60994 / Disk : 30544 / 2D : 2830 / 3D : 800

– GFX 5.0.0 : High-Level Tests :
Aztec Ruins OpenGL high tier (ES 3.1) 1352*720 : 275,1 frames (4,3 fps)
Aztec Ruins OpenGL high tier (ES 3.1) 2560*1440 : 86,93 frames (1,4 fps)
Aztec Ruins OpenGL normal tier (ES 3.1) 1352*720 : 441,9 frames (6,9 fps)
Aztec Ruins OpenGL high tier (ES 3.1) 1920*1080 : 231 frames (3,6 fps)
Car Chase (ES 3.1) 1352*720 : 278,3 frames (4,7 fps)
Car Chase Offscreen (ES 3.1) 1920*1080 : 155,7 frames (2,6 fps)
Manhattan 3.1.1 (ES 3.1) 2560*1440 : 221,9 frames (3,6 fps)
Manhattan 3.1 (ES 3.1) 1352*720 : 708,4 frames (11 fps)
Manhattan 3.1 (ES 3.1) Offscreen 1920*1080 : 375 frames (6 fps)
Manhattan 3.0 (ES 3.0) 1352*720 : 1060 frames (17 fps)
Manhattan 3.0 (ES 3.0) 1920*1080 : 604 frames (9,7 fps)
T-Rex (ES 2.0) 1352*720 : 1532 frames (27 fps)
T-Rex (ES 2.0) Offscreen 1920*1080 : 1089 frames (19 fps)
Low-Level Tests :
Tesslation (ES 3.1) 1352*720 : 194,2 frames (6,5 fps)
Tesslation Offscreen (ES 3.1) 1080*1440 : 263,9 frames (4,4 fps)
Alu 2 (ES 3.0) 1352*720 : 599,4 frames (20 fps)
Alu 2 Offscreen (ES 3.0) 1920*1080 : 573,6 frames (9,6 fps)
Driver Overhead 2 (ES 3.0) 1352*720 : 342,7 frames (11 fps)
Driver Overhead 2 Offscreen (ES 3.0) 1920*1080 : 645,3 frames (11 fps)
Texturing (ES 3.0) 1352*720 : 1730 MTexel/s
Texturing Offscreen (ES 3.0) 1080*1440 : 2213 MTexel/s
Special Tests :
Render quality (ES 2.0) 1920*1080 : 2505 mB PSNR
Render quality high precision (ES 2.0) 1920*1080 : 3538 mB PSNR

– PCMark : Work 2.0 Performance : 5060 , Computer Vision : 3065 , Storage : 3565 , Work Performance : 6357

Les scores des benchmarks viennent confirmer ce que nous avions ressenti en usage quotidien, le smartphone est correct sans être non plus une bête de course. Pour une utilisation classique il fera parfaitement l’affaire.

VITESSE USB

De la même façon que les autres smartphones passés entre nos mains, nous avons réalisé des tests de vitesse lors de transfert USB pour des photos et un fichier vidéo. La carte micro-SD utilisée est une Kingston Class10 U3 XC1 64Go (mesurée à l’aide du logiciel Crystaldiskmark à 95,03Mo/s en lecture et 62,4Mo/s en écriture sur PC avec un adaptateur USB3), le téléphone était raccordé à l’ordinateur Windows 10 (avec SSD) sur un port USB3 avec le câble d’origine (les copies ont été réalisées via Windows même).

– Transfert d’un fichier vidéo de 7,99 Go de la mémoire interne du tel vers l’ordinateur : 3 min 50 soit 35,57Mo/s (avec un fichier zip de 2,28Go : 1min06 soit 35,37Mo/s)

– Transfert d’un fichier vidéo de 7,99 Go de l’ordinateur vers la mémoire interne du tel : 5 min 08 soit 26,56Mo/s (avec un fichier zip de 2,28Go : 1min10 soit 33,35Mo/s)

– Transfert d’un fichier vidéo de 7,99 Go de la carte micro-sd du tel vers l’ordinateur (via Solid Explorer) : Impossible (avec un fichier zip de 2,28Go : 1min06 soit 35,37Mo/s)

– Transfert d’un fichier vidéo de 7,99 Go de l’ordinateur vers la carte micro-sd du tel (via Solid Explorer) : Impossible (avec un fichier zip de 2,28Go : 1min04 soit 36,48Mo/s)

– Transfert d’un fichier vidéo de 7,99 Go de la carte micro-sd du tel vers la mémoire interne du tel : Impossible (avec un fichier zip de 2,28Go : 50s soit 46,7Mo/s)

– Transfert d’un fichier vidéo de 7,99 Go de la mémoire interne du tel vers la carte micro-sd du tel : Impossible (avec un fichier zip de 2,28Go : 47s soit 49,67Mo/s)

– Transfert de 1000 photos (4,48 Go) de la mémoire interne du tel vers l’ordinateur : 5 min 33 soit 14,08Mo/s

– Transfert de 1000 photos (4,48 Go) de l’ordinateur vers la mémoire interne du tel : 9 min 22 soit 8,34Mo/s

– Transfert de 1000 photos (4,48 Go) de la carte micro-sd du tel vers l’ordinateur : 5 min 33 soit 14,08Mo/s

– Transfert de 1000 photos (4,48 Go) de l’ordinateur vers la carte micro-sd du tel : 9 min 12 soit 8,5Mo/s

– Transfert de 1000 photos (4,48 Go) de la carte micro-sd du tel vers la mémoire interne du tel (via Solid Explorer) : 2 min 19 soit 33,74Mo/s

– Transfert de 1000 photos (4,48 Go) de la mémoire interne du tel vers la carte micro-sd du tel (via Solid Explorer) : 2 min 07 soit 36,93Mo/s

Nous pouvons constater que l’Alcatel 5V utilise bien une connectique USB 2.

La vitesse avec les petits fichiers est moyenne mais est plus raisonnable avec les plus volumineux (jusqu’à plus de 35Mo/s).

A noter que le format de la carte Micro-SD monté par le téléphone est FAT32, il ne sera donc pas possible de dépasser la taille de 4Go par fichier.

PHOTOS PRISES PAR L’ ALCATEL 5V :

Fonctionnalité très importante car très utilisée, la photo.

Alcatel a doté son 5V de 2 capteurs dorsaux et un en façade. A l’arrière nous retrouvons donc un premier capteur principal de 12 Mpx (f/2,2, autofocus à détection de phase et stabilisation numérique) et un second de 2 Mpx (f/2,4) servant principalement à la profondeur de champ.

Dans l’ensemble, les photos sont d’assez bonne qualité et exploitable pour la plupart des usages. En revanche, la stabilisation est numérique, et pour obtenir un cliché net il faudra bien faire attention à bien faire le focus (ou autofocus) et surtout d’éviter au maximum de bouger. De même, dans certains cas les zones claires ou éclairées (ou même des zones claires éclairées !) peuvent être un peu surexposées.

Le principal problème de cet APN, comme la plupart des appareils de cette gamme, est la qualité des photos en basse lumière : le capteur a du mal à bien prendre la lumière et dès qu’il y a une source lumineuse, cette dernière est brulée, les zones sombres sont quant à elles polluées d’un bruit visible.

A côté de ça les couleurs sont plutôt justes, le lissage pas trop prononcé et nous ne trouvons pas de déformation sur les bords de la photo.

Concernant la partie logiciel, plusieurs modes sont proposés : Auto , panoramique, time-lapse, social, trace lumineuse, portrait, microvidéo et Google Lens.

Le mode time-lapse propose 0,5, 1 ou 2 secondes d’intervalle entre chaque cliché / le mode social permet d’assembler plusieurs photos en une selon différents 4 gabarits, de façon manuelle ou automatisée (par retardateur),  ou encore de prendre une photo sur un demi-écran et visualiser la dernière sur la seconde partie de l’écran / trace lumineuse offre la possibilité de jouer avec la lumière et les mouvements : 3 fonctions sont proposées, la première de capturer la lumière (comme laisser les traces de phares des voitures sur la route la nuit), capturer le mouvement (par exemple faire des halos comme pour les chutes d’eau) ou encore de dessiner à la lumière (qui de dessiner dans l’obscurité avec une lampe torche ou un briquet). Bien sûr ce mode demande de bien stabiliser l’appareil photo, et pourquoi pas dans l’idéal avec un trépied / il sera possible de jouer de l’effet Bokeh (numérique) dans le mode portrait / le mode microvidéo associe plusieurs petites vidéos en un seule / et Google Lens qui reconnait ce que l’on photographie.

Au niveau des réglages, il est possible de choisir la taille de la photo  : 16Mp 4/3 interpolés (capteur 12Mp pour rappel), 12Mp 4/3, 9Mp 16/9, 8Mp 18/9 et 8Mp 4/3; la taille de la vidéo entre 1080p, 720p et 480p, d’activer la stabilisation vidéo EIS, et de détecter les paysages.

A savoir que ce 5V dispose d’une intelligence artificielle qui détecte automatiquement une scène (parmi 11 différentes) et ajuste automatiquement les bons réglages (contraste, saturation, luminosité, netteté et résolution).

Le HDR est présent et il est possible d’appliquer jusqu’à 8 filtres pour donner une ambiance à ses photos et vidéos.

Nous en retiendrons un appareil photo qui ne marquera pas forcément nos mémoires mais qui fera très bien l’affaire pour une utilisation (d’appoint) au quotidien.

AUTONOMIE L’ ALCATEL 5V :

Alcatel, qui a fait le choix d’un écran HD+, a équipé son flagship d’une batterie de 4000mAh, ce qui, sur le papier, devrait donner de bons résultats d’autonomie.

Nous tenons à préciser que nous avons attendu quelques semaines avant de réaliser les essais, le temps que la batterie se “rode”.

2 décharges (photos 1+ 2 et 3+ 4)

Notre premier test a consisté en un visionnage d’une vidéo Youtube 1080p (du coup en 720p sur l’écran de ce 5V)  jusqu’à extinction du portable, le téléphone connecté en wifi et la luminosité d’écran réglée manuellement à 50%, dans ces conditions le 5V a tenu 10h23, un score impressionnant vis-à-vis des smartphones que nous avons déjà passés sous ce test, pour rappel, pour le Gigaset GS270+ (équipé d’une batterie de 5000mAh + écran FullHD) avait tenu 8h28 dans les mêmes conditions, le Nubia Z17 Lite 8h33 (batterie de 3200mAh), le Galaxy S9 8h51 (en 1440p, batterie de 3000mAh) et 8h37 pour le Galaxy Note 8 (en 1440p, batterie de 3300mAh).

Pour le second test, nous avons utilisé l’appareil photo non-stop durant 1h30 avec la luminosité d’écran bloquée manuellement à 50% (il restait alors 74%), puis laissé 30 minutes en veille, et enfin enchaîné avec 1h30 de surf Internet sur Chrome en 4G, il restait finalement 57% de batterie. Cela fait une consommation de 43% sur 3h30 dont 3h de SOT (Screen On Time = écran allumé). Ici, même si cette consommation reste honorable (cela ferait 8h de SOT en extrapolant), c’est un peu une déception surtout vis-à-vis de ce qu’il nous a donné sur le premier test Youtube.

Pour terminer avec les tests d’autonomie, nous l’avons passé sur le benchmark Work 2.0 battery life 2.0 de PCMark qui nous a donné un score de 9h00 pile-poil, et il restait encore 18% de batterie à la fin du test.

Il est vrai qu’en utilisation normale, il est possible de tenir 2 jours avant de le recharger, et il est même possible d’attendre un troisième si l’on lâche un peu le pied. En utilisation intensive, il ne devrait pas être complètement essoufflé en rentrant le soir à la maison.
 
Pour ce qui est de la recharge, nous avons utilisé le chargeur d’origine (5V/2A) avec le câble USB d’origine ainsi qu’un second chargeur QC3 que nous utilisons au quotidien, et nous avons effectué des relevés téléphone éteint et allumé.
Au bout de 15 min Au bout de 30 min Au bout de 45 min Au bout de 1h Au bout de 1h15 Au bout de 1h30 Au bout de 1h45 Au bout de 2h Au bout de 2h15 Fin de la charge
13% 26% 40% 53% 67% 80% 89% 94% 98% 100% en 2h24
14% 27% 41% 56% 68% 80% 89% 94% 98% 100% en 2h24
14% 26% 41% 53% 66% 78% 87% 93% 97% 100% en 2h34
14% 29% 43% 57% 69% 81% 89% 96% 99% 100% en 2h20
Chargeur origine, téléphone éteint
Chargeur origine, téléphone allumé
Chargeur QC3, téléphone éteint
Chargeur QC3, téléphone allumé
Charge de la batterie (5V / 2A qui se vérifient ici avec un chargeur QC3)

Nous pouvons en conclure que le chargeur fourni est bien adapté au smartphone, surtout que la charge rapide n’est pas supportée. Le temps de recharge peut paraitre un peu long (2h25 en moyenne) mais il ne faut pas oublier que la capacité de la batterie est de 4000mAh.

CONCLUSION DU TEST DU SMARTPHONE D’ALCATEL

Pour un téléphone orienté moyenne gamme et pour un prix actuel tournant aux alentours de 200€ / 229€, ce 5V offre suffisamment d’arguments pour que l’on s’attarde dessus : design moderne (avec encoche) au ratio face avant/dalle élevé, performances bien suffisantes pour les tâches quotidiennes, bonne autonomie en utilisation classique et écran HD+ lumineux offrant une bonne qualité d’image.

Quelques concessions ont bien dû être faites quelque part mais elles ne sont pas très pénalisantes (pas de recharge sans fil ni de wifi 5Ghz, vitesses 4G limitées, Bluetooth en v4.2).

Il n’y a que les photos en basse luminosité qui pourraient rebuter les plus “photographes”, mais à part cela, il saura très bien contenter ses possesseurs.

Alcatel propose donc avec ce 5V un bon smartphone polyvalent dans cette gamme de prix et nous pensons chez MrHighTech qu’il serait judicieux de l’intégrer dans sa liste de choix avant de se décider sur un modèle définitif.

 

 

207.90
8.3

Prise en main / utilisation

8.5/10

Qualité photo

7.5/10

Puissance

8.0/10

Design

8.5/10

Rapport qualité-prix

9.0/10

Ce que l\'on aime :

  • Design sympa avec bon ratio dalle / face avant
  • Performances correctes
  • Autonomie
  • Prise jack, capteur d'empreinte, reconnaissance faciale
  • Interface fluide et conviviale

Ce que l\'on aime moins :

  • Encoche trop grande
  • Pas de recharge sans fil, ni de recharge rapide, ni de wifi 5 Ghz
  • Définition HD+ (c'est marketing car il est très bon !)
  • Appareil photo en basse luminosité

A lire sur MrHighTech

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez réaliser votre application mobile contactez l’équipe de Squirrel !

Squirrel est une agence de développement d’applications mobiles et dans la création de systèmes d’information.

support@squirrel.fr

Gagnez un iPhone GRATUITEMENT !

EasyWin est une application qui vous propose de participer à de nombreux concours GRATUITEMENT sans polluer vos réseaux sociaux.

Découvrez

Découvrez Demooz :

Testez vos produits high-tech gratuitement :

Découvrez Synology

A découvrir :

Ailleurs sur le web :

On vous recommande

PromoMeilleure Vente n° 1 JBL Go Enceinte portable...
PromoMeilleure Vente n° 2 JBL Flip 4 - Enceinte...
PromoMeilleure Vente n° 3 Enceinte Bluetooth 4.2...
PromoMeilleure Vente n° 4 Ultimate Ears, enceinte...
PromoMeilleure Vente n° 5 Enceinte Bluetooth Portable,...

Meilleurs casques bluetooth

PromoMeilleure Vente n° 1 Bose Casque sans fil à...
Meilleure Vente n° 2 Bose QuietComfort 25 Casque...
PromoMeilleure Vente n° 3 Bose Casque sans fil à...

Bitcoin et Crypto-monnaies

Acheter Bitcoin

crypto monnaie