Accueil » Tests HighTech » Mobilité » Aeklys – la bague intelligente à présent disponible

Aeklys – la bague intelligente à présent disponible

Pour celles et ceux qui nous suivent depuis quelque temps, vous vous souviendrez peut-être de notre participation en juin 2018 à l’ Xpérience Aeklys, un test grandeur nature en Corse, pays des cofondateurs, où nous avions alors porté le prototype de la bague intelligente à tout faire. Et bien ça y est, elle est fin prête, et disponible à la vente, ça tombe bien, elle pourra être une bonne idée cadeau pour tous ceux qui ne savent jamais quoi offrir ! Nous l’avons reçu, voyons ce que donne la version finale destinée au grand public.

Unboxing de l’Aeklys de Icare Technologies

La première chose que l’on a dans les mains, c’est l’emballage, et il est plutôt classique, en carton principalement blanc et jaune, mais l’ouverture fait son petit effet ! Il faut tirer la partie droite, comme pour ouvrir une boite, mais cette action entraine simultanément la rentrée du volet masquant la bague vers la gauche à l’intérieur de l’emballage, c’est plutôt bien fait, on sent avant même d’avoir le produit entre les mains que tout a été pensé dans les moindres détails.

Pour en revenir au packaging, ce dernier est donc majoritairement blanc et jaune (les couleurs de Icare Technologies, la maison mère). Le design est épuré, sur la face avant, la bague est imprimée en grand, ainsi que le nom du produit « AEKLYS BY STARCK », et un autocollant précise la taille de doigt du modèle. A l’arrière, la bague est toujours présente en grand, et l’on trouve également quelques spécifications liées à la bague. On peut notamment y voir que Icare Technologies fait parti du groupement de La French Tech.

Design de la bague Aeklys

Avant toute chose, son seul nom ne laisse aucune place à l’incertitude : « AEKLYS BY STARCK », c’est bien Philippe Starck lui-même, le célèbre designer, qui a dessiné cette bague.

Une fois l’emballage ouvert, la bague se dévoile, cette dernière est bicolore : 50% noir mat et 50% blanche glossy, cependant, la partie intérieure de l’anneau est entièrement blanche, la matière noire ayant été ajouté en remplacement du blanc sur la moitié visible extérieure. Les finitions sont impeccables et les deux matières sont parfaitement assemblées. La partie noire est en TPU et la partie blanche en ABS.

Quand on regarde de plus près, l’on peut se rendre compte qu’elle n’est pas tout à fait symétrique, cela est dû à l’implantation de la partie électronique à l’intérieur. L’antenne NFC se situe sous la partie noire, d’ailleurs, cette matière TPU, plus flexible, abrite un bouton de sécurité, qu’il faudra presser pour valider les opérations. Ce dernier est identifié par un petit « picot » de TPU qui se sentira avec le pouce lors de la validation des opérations sans avoir besoin de le chercher des yeux.

Bien que cette bague puisse être mise à n’importe quel doigt, il est préconisé de la placer au niveau de l’indexe, afin que le bouton puisse facilement être actionné par le pouce, opération qui nécessiterait une certaine gymnastique si elle était placée à un autre doigt, ainsi qu’un mauvais placement de la main sur les lecteurs comme les terminaux de paiement.

Spécificités techniques

  • Système de sécurité Wave Control (validation des opérations par pression d’un bouton)
  • Matériaux hypoallergéniques
  • Innovation Made in France
  • Fonctionnalité : Paiement sans contact
  • Fonctionnement NFC (pas de pile ou batterie)
  • Autonome (pas besoin de smartphone pour fonctionner)
  • Durée de vie illimitée
  • Poids : 5g
  • Couleur : Noir mat et blanc brillant
  • Étanchéité : IP 57
  • Compatibilité : Cartes bancaires VISA / Mastercard
  • Application : Android / iOS
  • Jusqu’à 28 fonctionnalités différentes paramétrables à partir de l’application mobile Aeklys
  • Système de sécurité de niveau militaire
  • Activable/ désactivable instantanément et à distance via l’application mobile Aeklys

Prise en main

Avant toute chose et surtout avant de la commander, il faudra que vous choisissiez le doigt sur lequel vous allez la porter, puis il faudra vous assurer également du bon tour de doigt (la taille), car si vous choisissez trop petit vous ne pourrez pas la mettre et trop grand elle risquera de glisser. Pour obtenir cette valeur, qui est la même unité que celle de n’importe quelle bague de bijouterie, Icare propose une application mobile spécifique : « Finger Sizer« .

Cette dernière, disponible sous Android et iOS, s’étalonne à l’aide d’une carte de crédit ou d’une pièce de monnaie car tous les téléphones ne disposent pas de la même résolution (nombre de pixels pour faire une distance connue, généralement le « pouce », exprimé en ppp ou dpi), il suffit de poser l’objet sur l’écran et d’ajuster les bords avec ceux affichés sur l’écran. Une fois cette opération d’étalonnage effectuée, il suffit de positionner son doigt sur l’écran et d’ajuster les deux barres (qui représentent le diamètre intérieur de la bague) à l’articulation de son doigt (la partie la plus large), ça y est, vous connaissez à présent votre taille de doigt. Pour les plus indécis, il est toujours possible d’imprimer des patrons de tailles de doigt sur Internet mais attention à respecter l’échelle, nous vous conseillons d’en trouver qui ont un rapport d’échelle (par exemple une indication type barre de 10cm en légende) et de vérifier à la règle une fois la feuille imprimée que cette échelle est exacte.

Concernant la bague sur le doigt, il est possible de la mettre dans les 2 sens, face noire vers la paume ou vers le dessus de la main selon votre humeur, votre tenue ou la préférence que vous avez à approcher la bague aux appareils lecteurs (comme les terminaux de paiement), il suffit, du coup, de mettre le bouton côté pouce afin de pouvoir valider les opérations facilement. Si la largeur de vos doigts le permet, vous pourrez changer de main afin d’avoir la bague sur celle de votre choix (ce qui n’a pas été possible pour tous les membres ayant essayé la bague chez MrHighTech, un indexe étant pour certains plus large que l’autre).

Comme nous venons de le préciser, il est possible de la mettre antenne vers la paume ou antenne vers le dessus de la main, ce sens influencera directement la façon dont vous aurez à interagir avec les équipements qui communiqueront avec la bague. Avec l’antenne (côté noir) vers le dessus de la main, il sera possible de payer à un TPE façon coup de poing, ce qui peut être plus facile et hygiénique (moins de risque de toucher le lecteur) en cette période de pandémie ou le sans contact est plus que recommandé. De l’autre sens, il faudra approcher la paume vers le TPE , il y a plus de risque de toucher involontairement le clavier, mais certains préfèreront. Heureusement, la bague, qui est de base traitée d’une solution de protection antimicrobienne Liquid Guard (99,8% des virus et coronavirus (norme ISO 21702 : 2019), 99,9% bactéries et champignons (norme ISO 22196 – JIS 280 2010)) résiste parfaitement à l’utilisation des gels hydroalcooliques que nous utilisons tant en ce moment, chose que nous vérifions d’ailleurs tout au long de nos journées.

Utilisation réelle et services proposés

Lors de notre expérience d’il y a deux ans et demi avec le prototype, nous avions pu réaliser pas mal de choses avec cette bague : payer un repas au restaurant, ouvrir les portes de nos chambres d’hôtel, démarrer un jet ski, payer et permettre l’accès à un musée ou encore accéder à un stade (ouverture des portillons), et les fondateurs imaginaient encore beaucoup de possibilités.

Concernant le paiement, cette bague devait initialement remplacer totalement notre carte bancaire, même si au début il fallait se plier à la limitation et plafond du paiement sans contact, pour cela un token bancaire était inclus dans la bague pour cloner notre CB.

Aujourd’hui, le concept a changé, même si l’idée du remplacement de la CB est toujours en étude dans la tête de Icare Technologie, la mise en place complexe et extrêmement chronophage auprès de chaque institut bancaire afin d’y parvenir a fait évoluer le fonctionnement de la bague dans sa vision de la gestion de l’argent de son propriétaire. C’est donc aujourd’hui un porte monnaie-électronique (un compte bancaire spécifique nommé Aeklys) que l’on crédite via sa carte bancaire (par virement directement depuis sa banque via son site web ou son appli mobile) et que l’on utilise avec la bague. Par rapport à la promesse d’une copie de sa carte bancaire « prête à l’emploi » qui peut payer sans que l’on aie absolument rien à se soucier, il faut aujourd’hui penser à recharger son compte Aeklys et avoir en tête la valeur restante de son solde (qui reste visible sur l’appli Aeklys que nous aborderons plus bas dans l’article), et heureusement la recharge de son solde est assez rapide (il faut compter entre quelques heures et une journée entre le virement et la réception sur le compte Aeklys, les tout premiers virements pour créditer Aeklys ayant été un peu plus long pour nous, le week-end n’ayant pas aidé). L’avantage est que même si cela est vivement déconseillé pour des raisons de responsabilité, l’on aura moins de mal à la confier à ses proches, conjoint(e), enfant(s) … pour effectuer de petits achats, et l’on reste maître du solde qui s’y trouve (on n’y met que ce que l’on a envie d’y mettre). De même, le risque de perte d’argent en cas de perte/vol est du coup réduit, et la bague est de toute façon désactivable et réactivable à tout instant sur l’application mobile.

Concernant les autres services actuellement disponibles, nous pouvons retrouver un service de conciergerie, de paiement des transports, de déverrouillage d’un ordinateur (Windows, Mac ou Linux équipé en NFC), de domotique ainsi que l’enregistrement de sa carte de visite.

Actuellement en test, ces services devraient pointer le bout leur nez prochainement : Badge VERISURE® , Déverrouillage et démarrage automobile, Badge d’accès salle de sport, Badge carburant.

Puis les services Gestion de véhicule, Cartes de fidélité, Badge Alarme, Badge parking, Badge entrée d’immeuble et Billets et carte d’embarquement sont annoncés.

Après un échange avec les fondateurs, la prochaine arrivée concrète devrait être la compatibilité avec la plupart des systèmes de badges des salles de sports, plutôt pratique pour ne pas avoir à chercher cette fichue carte d’accès partout dans son sac.

Le service domotique a été très récemment ajouté à l’application (la mise à jour de l’appli mobile précise son arrivée), il est donc possible de contrôler une serrure connectée que l’on peut donc commander pour qu’elle s’ouvre en passant la bague devant la poignée. Redoutablement efficace, l’on pourrait presque penser que la porte n’est pas « fermée à clé » lorsqu’elle se referme. Et parce que tous les membres de la famille ne sont ou ne seront pas forcément tous équipés d’une bague Aeklys, la serrure est fournie avec plusieurs badges NFC qui comme la bague feront office de clé digitale sans contact. Pour parfaire le tout, Icare a négocié pour les possesseurs de son anneau un tarif avantageux de 199,99€ au lieu de 320€, une belle ristourne qui correspond à quasiment la moitié du prix de la bague, ceux qui s’intéressaient à s’équiper d’une serrure de ce type pourront ici flairer la bonne affaire en la combinant avec Aeklys, surtout que la bague pousse le concept de la serrure connectée à son paroxysme, aucune manipulation à effectuer autre que celle de prendre la poignée (et presser le bouton de la bague) pour ouvrir la porte n’étant nécessaire (comme présenter un badge ou un téléphone …).

Concernant le paiement des petits achats quotidiens, il nous a été possible de régler quelques courses dans des supermarchés, supérettes, un bar/tabac/presse mais également auprès de plusieurs boulangeries, pharmacies et magasins de bricolage. Cela fonctionne donc bien dans la vraie vie ! Vous trouverez certainement quelques rares commerces qui ne seraient pas compatibles avec la paiement par Aeklys mais au fur et à mesure de l’utilisation et des remontées de ces commerces auprès de la société Icare (via les réseaux sociaux), cela devrait se débloquer au fil du temps. Cela est dû au fait que la banque qui gère le compte Aeklys peut rencontrer quelques réticences face aux codes bancaires de certains établissements, les considérant comme « à risque » et interdisant donc le paiement, il faut donc voir ça comme une sécurité plutôt que comme un problème.

Dans un premier temps, nous vous conseillons de conserver un autre moyen de paiement le temps de voir les commerces qui ne fonctionneraient pas encore avec Aeklys, mais par la suite plus de souci : plus de portefeuille/sac/sacoche à trimballer partout avec vous ou de remplir vos poches d’un portefeuilles avec le risque de le faire tomber, plus besoin non plus d’insérer sa carte et faire son code, tirer du liquide, faire l’appoint, se retrouver avec toute une tripotée de monnaie dont on ne saura pas quoi faire… On approche la bague du lecteur, on reste appuyer 2/3 secondes et c’est réglé, magique !

Pour ce qui est du port de la bague en elle-même, rien de nouveau ou de spécial, les habitués n’y feront pas plus attention que leurs autres bagues et pour ceux qui en porte une pour la première fois, il faudra s’habituer à porter quelque chose à son doigt, mais nous vous rassurons, l’on s’y fait très vite.

Lors de nos utilisations en caisse, la surprise des vendeurs/vendeuses s’est faite remarqué une bonne moitié du temps, trouvant le concept original, novateur, plutôt cool et plus simple et naturel que le paiement sans contact par carte, montre ou smartphone, qu’il faut encore une fois sortir.

Nous n’avons pas eu l’occasion de tester le tout récent service de paiement des transports en commun (navettes aéroports, bus, métros, trains, tramway, téléphérique, navette maritime, vélos et parkings vélo/voiture), mais nous avons pu constater que la liste des villes françaises compatibles était particulièrement bien fournie et que cela fonctionnait aussi dans de nombreuses villes à travers le monde.

La bague, qui est à présent disponible à la vente sur le site du constructeur ainsi que chez quelques mastodontes de la vente de matériel numérique et quelques boutiques en ligne spécialisées, devrait dans un proche avenir se retrouver dans les rayons d’autres magasins de high tech et d’électroménager reconnus, de quoi rassurer les sceptiques doutant du sérieux du fabricant et de l’objet, d’ailleurs le simple fait que Philippe Starck lui-même aie participé au projet en réalisant le design devrait lever les derniers doutes (la bague est visible sur son site web), le célèbre designer visionnaire étant connu et reconnu et ne laissant pas sa signature apposée sur un projet qui ne serait pas sérieux ou non abouti.

L’application Aeklys

Depuis notre approche de 2018, cette dernière a bien évolué ! Design Starck oblige, l’appli est à l’image de la bague : noir & blanc (et pas de gris !).

C’est donc une interface entièrement bicolore qui nous permet d’interagir avec l’anneau intelligent. La première utilisation créera le compte Aeklys et liera la bague à l’application (avec possibilité d’utiliser une authentification biométrique, comme le capteur d’empreintes digitales du téléphone). Attention, une fois la bague liée au compte via l’application, il ne sera plus possible de revenir en arrière. D’ailleurs il sera nécessaire de renseigner les codes uniques inscrits dans la boite et également de fournir un justificatif d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile. Il s’agit bien ici de la création d’un compte gérant de l’argent réel et non quelque chose de virtuel, la nécessité de vérifier les coordonnées du possesseur est donc légitime. Ces informations seront validés en quelques jours par l’équipe d’Icare Technologies, et c’est seulement après que vous pourrez commencer à utiliser votre nouvel objet (il faudra tout de même passer aussi l’étape de crédit du solde du compte Aeklys, qui peut prendre encore 1 jour ou 2 la première fois), mais promis, après on laisse son portefeuille et même ses clés à la maison (son téléphone aussi si on veut) et on règle ses petits achats uniquement avec la bague.

La page d’accueil permet de visualiser les dernières opérations réalisées (paiements, recharges…) mais également de se rendre dans la section « Paiement » qui informe pour sa part plus précisément les dépenses, avec le montant, de la date et du lieu (avec une carte Google Maps), très pratique pour mieux se remémorer de tout ce que l’on a pu acheter. C’est également ici que se trouvent les informations bancaires de son compte Aeklys nécessaires au rechargement du solde Aeklys par virement depuis sa banque. C’est aussi dans cette section que l’on peut trouver le code pin permettant des achats d’un montant plus élevé (au-delà des 50€ du paiement sans contact) dans les pays étrangers (il faut que le solde soit bien évidemment suffisamment crédité).

L’application précise l’utilisateur par le biais de notifications sur son smartphone que son compte Aeklys a besoin d’être rechargé dès que le solde tombe sous la barre des 30€. Ce petit rappel permettra de ne pas oublier de le créditer afin de ne pas se retrouver sans le sou lors d’un achat.

De même, lors de chaque achat, une notification le précise sur le smartphone en temps réel.

La section « Services » regroupe les services disponibles (Paiement, Carte de visite, Transports, Serrure connectée et Conciergerie à l’heure où nous écrivons ces lignes mais d’autres devraient arriver) ainsi que la désactivation de la bague (en cas de perte ou de doute, et qui pourra être réactivée pas la suite).

Enfin, la section « Compte » qui informe de l’état des informations vérifiées (surtout utile lors de l’activation de la bague), l’activation/désactivation de l’authentification biométrique, la déconnexion du compte de l’application, les mentions légales mais aussi les informations propres à la bague, comme son numéro de série ou sa taille, c’est également ici qu’elle pourra être définitivement désactivée en la signalant perdue ou volée.

C’est donc une application simple et à la portée de tous qui est proposée, à l’image de la bague et de son utilisation.

Conclusion

La petite bague prototype imprimée en 3D que nous testions il y a 2 ans et demi a bien évolué, tant dans son design que dans sa vision de la gestion de l’argent et dans son interface d’application.

Une fois passée la phase d’activation de la bague avec création du compte Aeklys (compte bancaire) et liaison de l’anneau avec l’application, l’utilisation au quotidien est on ne peut plus simple et intuitive : pour du paiement sans contact il suffit d’approcher la bague puis d’appuyer suffisamment longtemps sur le bouton (jusqu’à l’indication « retirer carte » sur le terminal de paiement) et c’est tout.

L’application ne servira plus par la suite qu’à titre informatif, pour visualiser l’historique des achats, gérer les services installés ou récupérer les infos nécessaires au rechargement du compte Aeklys (à enregistrer sur votre application bancaire pour effectuer des virements pour recharger le solde) ou gérer / ajouter des services.

Si la promesse d’un clone de sa carte bancaire a été remplacée par un porte-monnaie électronique, la limitation liée au sans contact (50€) rend l’utilisation quotidienne très similaire, il suffira juste d’avoir un solde suffisamment crédité pour effectuer ses achats. Cette recharge par virement prend en général entre quelques heures et 1 journée, ce qui est assez court (et les fondateurs travaillent pour réduire encore ce laps de temps), il faudra donc être juste un peu vigilant de ce côté-là. En revanche, le fait qu’elle soit devenue un porte monnaie électronique (et plus un clone de carte bancaire ayant une durée de vie et donc une expiration comme cela est marqué sur toutes les CB) lui donne un durée de vie illimitée, ce qui en fait un achat pérenne dans le temps.

Enfin, la possible incompatibilité de certains commerces avec l’institut bancaire en charge du compte Aeklys, qui peut pour des raisons de sécurité refuser certains achats, reste un point négatif que nous n’avons rencontré qu’une seule fois. Heureusement, les équipes d’Icare travaillent sur ce sujet pour que n’importe quel appareil de paiement sans contact accepte le paiement. Et il reste possible de communiquer à Icare Technologies les commerces incompatibles via leurs réseaux sociaux.

Limitée à 6 services pour le moment, d’autres devraient arriver au fil de l’eau, comme la compatibilité avec différents systèmes de badges (salles de sports, portillons divers, contrôles d’accès, gestion automobile, gestion domotique, déverrouillage ordinateur …) qui feront de cette bague un véritable concentré technologique d’identification et de paiement.

Comme nous le disions en 2018, c’est bien la bague du futur, et aujourd’hui le futur, c’est maintenant ! (vous suivez encore !) Car cette très attendue Aeklys est maintenant disponible à la vente.

A VOIR AUSSI

Commentez

Cliquez ici pour commenter

Developper votre application IOS – Android

Vous souhaitez réaliser votre application mobile contactez l’équipe de Squirrel !

Squirrel est une agence de développement d’applications mobiles et dans la création de systèmes d’information.

support@squirrel.fr